Connectez-vous S'inscrire

Un projet de Porcherie industrielle sur la commune du POIROUX inquiète les associations de défense de l'environnement



Mardi 22 décembre 2009, une réunion a eu lieu à Grosbreuil entre différents partis et associations afin d’informer la population sur un projet de porcherie industrielle sur la commune du POIROUX (atelier de naissage) de 890 truies et 22 648 porcelets par an. L’épandage du lisier issu de cette installation risque d’avoir un impact sur la qualité de l’eau de la Vertonne et ses affluents, ainsi que sur celle du Gay Chatenay et ses affluents. En effet, dans un rayon de trois kilomètres autour du site, pas moins de 7 rivières et ruisseaux prennent leur source, dont la Vertonne (environ 500 m) et le Gay Chatenay (environ 1,5 kms).La Vertonne se jette dans le marais d’Olonne et le Gay Chatenay à la Guitière.
Nous savons, d’ores et déjà, que ces rivières ne respecteront pas « le bon état écologique » de l’eau préconisé par la Directive européenne pour 2015 et que nous devons demander des délais jusqu’en 2021 ou 2027… et payer les amendes qui vont avec !
De plus, combien de touristes déserteront nos plages quand elles seront couvertes d’algues vertes ? Qui paiera la facture ? Les multinationales marchands d’aliments pour porcs ou les citoyens ?
Un collectif est en train de se mettre en place pour entamer une mobilisation sur ce sujet.
Pour en savoir plus. Cliquez ici -

Partager PriceMinister

Jeudi 21 Janvier 2010
Vendeeinfo
Lu 1413 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010