Connectez-vous S'inscrire

Transgascogne : à chacun ses enjeux pour l'étape retour

La météo de l'étape retour de la Transgascogne 6.50 devrait être pile l'inverse de celle de l'aller : une brise instable et faible au début, et un vent de secteur ouest soutenu à l'arrivée. Comme à l'aller, le jeu consistera à éviter une bulle anticyclonique et à la contourner au plus court tout en anticipant l'arrivée d'un front sur les derniers milles.
Côté classement, en prototypes, à part les trois premiers qui se tiennent en 33 minutes, les écarts sont importants : certains pourraient être tentés de jouer des coups stratégiques. En bateaux de série, au contraire, une grosse heure seulement sépare le premier du quinzième : tout est à faire ! Départ demain, samedi, à 12h02.



Transgascogne : à chacun ses enjeux pour l'étape retour
Il fait beau, c'est l'été et le vent est en vacances en Espagne ! Les 250 milles retours vers la Vendée vont donner du fil à retordre aux stratèges de la Transgascogne 6.50. Une petite bulle anticyclonique située dans la partie sud du golfe de Gascogne sur les premières 24 à 36 heures de course va contraindre les coureurs à trouver un délicat compromis entre la route la plus courte et la trajectoire la moins pétoleuse.
À l'approche de l'arrivée, en revanche, la brise devrait être de retour avec le passage d'une petite dépression. Soit pile le schéma inverse de l'étape aller !

« Ça va partir avec un de vent de secteur nord. Ensuite il va y avoir une bulle anticyclonique à négocier. La question sera de savoir pour où ?... D'autant que les fichiers météo ne sont pas tous d'accord. Enfin, un front est attendu sur les côtes vendéennes dans la nuit de lundi à mardi », précise Denis Hugues, directeur de course.

Proto/série, pas le même combat
En prototypes, les trois premiers du classement général provisoire, Gwénolé Gahinet (Logways-Watever), Bertrand Delesne (Team Work) et Julien Pulvé (Chasseur de primes-AGB), disposent d'un joli matelas d'1h30 à 1h d'avance sur le reste de la flotte. Pas de quoi s'endormir sur ses lauriers bien sûr, mais c'est quand même un sérieux atout « sérénité ».
À leurs trousses, la volonté de tenter des coups stratégiques sera sans doute bien présente, mais il n'est pas sûr que les opportunités météo soient au rendez-vous.

En bateaux de série, les écarts sont faibles. Les 15 premiers se tiennent en un peu plus d'une heure. Sera-t-il intéressant de se marquer les uns les autres ? Ou faudra-t-il mieux jouer ses propres options, en restant bien concentré sur sa trajectoire et sa vitesse ? Chaque coureur tranchera en fonction de ses objectifs sportifs et de son état d'esprit. Certains recherchent la performance, d'autres ont besoin de valider des milles en course ou encore de tester du matériel.

Le petit temps, ça use
Quoi qu'il en soit, le petit vent instable attendu sur les 24 à 36 premières heures de course risque de disperser un peu la flotte, mais les faibles vitesses des bateaux ne permettront pas de tenter de grandes options. Placement, marquage éventuel, concentration maximum sur sa vitesse et surtout sur l'évolution de systèmes météo fluctuants : les concurrents auront fort à faire entre Luanco et Port Bourgenay.

Dans le petit temps, en effet, les coureurs sont constamment sur le qui-vive à la recherche du meilleur vent, adaptant sans cesse leurs réglages et leur cap aux caprices d'Éole. Ce week-end, en mer, les siestes seront rares et courtes. La tension nerveuse sera nécessaire à la performance.
Alors, aujourd'hui, l'heure est au repos à Luanco... au moins pour ceux qui ont la chance de ne rien avoir à réparer à bord de leur Mini.

Coup d'envoi demain, à 12h02, de la deuxième étape de cette 14e Transgascogne 6.50. Les premiers concurrents sont attendus à partir de lundi soir à Port Bourgenay.

Clément Bouyssou (no War) : « ça ne va pas être simple. Il y a plusieurs systèmes météo qui se bousculent, un peu comme à l'aller ; il va donc y avoir des zones de transition à gérer. Je ne suis pas super à l'aise dans le petit temps, mais j'ai fait une belle étape quand même à l'aller (Clément a mené la flotte des bateaux de série pendant plus de 24h, ndlr). L'arrivée a été dure pour les nerfs, mais ça fait partie du jeu ! Et je compte tout faire pour me rattraper au retour. Les écarts sont assez faibles, j'ai 17 minutes de retard sur le premier, Simon, qui ne va pas se laisser faire. Et derrière ça va jouer aussi : Justine, Renaud, Damien, Élise, Yannick... Ils naviguent tous très bien et dans les conditions un peu tordues qui nous attendent tout est possible ! Et tout est à faire... »

Louis Segre (Roll my chicken) : « ça va être une étape longue ! Il y a une dorsale (zone de transition, sans vent, entre deux systèmes météo, ndlr) qui va monter vers le nord-est en même temps que nous. Ça va être mou et instable. Un peu comme sur la première étape. Ça peut faire de gros écarts, mais du coup c'est bien, ça ouvre le jeu : ça peut permettre de rattraper justement les écarts de l'aller.
Je n'avais encore jamais fait de course dans le petit temps, c'est bien, je découvre. Je suis content de ma première étape (5e à Luanco et toujours dans le top 8 sur la 1ère étape, ndlr). J'ai réussi à bien tenir en vitesse et à accrocher le top 5. C'était la première fois, reste plus qu'à confirmer ! D'ici le départ, il va falloir bien se reposer parce que le petit temps, c'est fatigant.
»

Le 739, « Ipar Hego » d'Arnaud Etchandy a été contraint d'abandonner la première étape. Il est entré en collision avec un voilier hier alors qu'il était en approche de l'arrivée. Son étrave a été abîmée, le voilier l'a donc remorqué jusqu'à Luanco où Arnaud répare pour être au départ demain à 12h02 pour l'étape retour vers Port Bourgenay.

Retrouvez tous les classements :
http://transgascogne.geovoile.com/2013/positions.asp
Classement des prototypes solo
1- 800 - LOGWAYS - WATEVER Guénolé Gahinet arrivé à 02:48 en 1j 16h 54mn 08s
2- 754 - TEAMWORK Bertrand Delesne arrivé à 02:55 à 07mn 17s du premier
3- 802 - CHASSEUR DE PRIME - AGB Julien Pulvé arrivé à 03:21 à 33mn 35s du premier
4- 753 - MARE Jorg Reichter arrivé à 04:27 à 1h 39mn 34s du premier
5- 679 - ROLL MY CHICKEN Louis Ségré arrivé à 04:39 à 1h 51mn 39s du premier
6- 719 - C'EST PAS LA MER A BOIRE Nicolas Boidevezi arrivé à 04:42 en 1h 54mn 31s du premier
7- 759 - WWW.JEFFREYMCFARLANE;COM j Mac Farlane arrivé à 05:35 à 2h 47mn 14s du premier
8- 667 - BENOITMARIE.COM Benoit Marie arrivé à 05:35 à 2h 47mn 18s du premier
9- 709 - DELCROIX-MECENAT CHIRURGIE A Leopold Léger arrivé à 05:53 à 3h 05mn 45s du premier
10- 151 - DEPHEMERIDEUX Vincent Busnel arrivé à 08:58 à 6h 10mn 49s du premier
...
Classement des prototypes double
1- 614 Sea Zaitre Maxime Eveillard / André Lorry Arrivé à 09:02:58 En 1j 23h 08min 58s

Classement des bateaux de série solitaire
1- 819 - GO4IT Simon Koster arrivé à 10:40 en 2j 46mn 10s
2- 774 - ACEBI Jean-Marie Oger arrivé à 10:42 à 2mn 10s du premier
3- 658 - MATCH BOX Sylvain Leboeuf arrivé à 10:42 à 2mn 15s du premier
4- 824 - TEAMWORK Justine Mettraux arrivé à 10:44 à 4mn 10s du premier
5- 514 - NO WAR Clément Bouyssou arrivé à 10:57 à 17mn 16s du premier
6- 833 - LOMIG Damien Cloarec arrivé à 11:03 à 23mn 34s du premier
7- 535 - WWW.RUNO.FR Renaud Mary arrivé à 11:33 à 53mn 34s du premier
8- 548 - QERAMIX Elise Bakhoum arrivé à 11:35 à 55mn 47s du premier
9- 692 - DIAOULIC Yannick Le Clech arrivé à 11:37 à 57mn 47s du premier
10- 745 - STERED LOSTEK Damien Audrain arrivé à 11:38 à 58mn 42s du premier
...

Classement des bateaux de série solitaire
1- 607 OEuvre du marin breton Jean-Baptiste Lemaire / Jean-Paul Vaur Arrivé à 12:44:13 En 2j 02h 50min 13s
2- 728 Esi Group David Prono / Quentin Vlamynck Arrivé à 12:50:10 En 2j 02h 56min 10s
3- 440 Mingalaba Vincent Madern / Boris Culnard Arrivé à 13:38:09 En 2j 03h 44min 09s
4- 579 Cachaca Yann Claverie Arrivé à 13:40:11 En 2j 03h 46min 11s
5- 660 www. laminidu56.fr Mademoiselle Iodée Sébastien Pebelier / Youenn Madec à 14:45:06 En 2j 04h 51min 06s
6- 307 Fibera Erwan Le Draoulec / Thierry Le Draoulec Arrivé à 15:59:02 En 2j 06h 05min 02s
7- 760 Team Y Yohann Frappier / Amaury Egonneau Arrivé à 23:44:00 En 2j 13h 50min 00s



b[

Samedi 3 Août 2013 - 14:21
Vendeeinfo

Lu 215 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017