Connectez-vous S'inscrire

Réaction du Préfet à la délibération du Conseil municipal de Brétignolles-sur-Mer sur le projet de port



Le Préfet de la Vendée a pris connaissance de la récente délibération du conseil municipal de Brétignolles-sur-Mer, relative au projet de port de plaisance. Cette délibération appelle les commentaires suivants:
Il n'y aura pas de nouvelle enquête publique sur le projet actuel. Il est , en effet, juridiquement impossible de procéder à deux enquêtes successives sur un même projet. Dans ces conditions, une nouvelle enquête publique ne pourra le cas échéant porter que sur un projet substantiellement différent de celui précédemment déposé, qui devra dès lors être consiédé comme définitivement abandonné.
Compte tenu de ce que des objections-nombreuses et sérieuses-ont été soulevées à l'occasion de l'enquête publique et relevées par les services de l'Etat consultés, le préfet a appelé l'attention de Monsieur le maire de Brétignolles-sur-Mer sur la nécessité, au cas où un nouveau projet serait éléboré par la commune , d'établir un diagnostic préalable, lucide et exhaustif, des contraintes de toute nature-touchant plus particulièrement à la sauvegarde de l'environnement-à prendre impérativement en considération. Cette démarche, indispensable à tout dépôt d'un nouveau projet, doit permettre de s'assurer qu''une opération de cette envergure est, dans son principe même, réalisable sur le site proposé. Si la réponse à cette question est négative , le préfet en tirera la conclusion que les conditions ne sont pas réunis pour qu'un nouveau projet soit soumis à enquête publique.
On peut comprendre que sur un projet aussi sensible , les opinions s'expriment avec conviction sison avec passion. Pour autant, les mises en cause personnelles sont évidemment sinon passion. pour autant, les mises en cause personnelles sont évidemment regrettables. En tout état de cause, les services de l'Etat n'ont sur cette affaire aucune ligne de conduite que la recherche de l'objectivité, de la fiabilité des analyses techniques, et de la sécurité juridique des procédures.


Mardi 7 Février 2012
Vendeeinfo
Lu 530 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010