Connectez-vous S'inscrire

Plus de 3000 personnes rassemblées contre le projet d'aéroport, Notre Dame des landes

Plus de 3000 personnes ont participé ce dimanche 2 août à la première journée de mobilisation contre le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes, un succès pour les organisateurs après que le Conseil d'État ait rejeté les trois recours déposés contre le projet .



Plus de 3000 personnes rassemblées contre le projet d'aéroport, Notre Dame des landes
Bertrand Vrain, porte-parole des Alternatifs 44 et conseiller municipal de Nantes, a rappelé le sens de l'engagement des Alternatifs contre le porjet d'aéroport à Notre Dame des Landes " une projet inutile et nuisible"

Quel serait le coût réel pour une telle infrastructure ?
• L’estimation annoncée aux alentour de 600M€ est manifestement sous évaluée si on la compare à d’autres aménagements semblables en Europe et dans le Monde ; le seul exemple de Stansted, près de Londres, est éloquent puisque, pour un terminal et une nouvelle piste avec ses annexes, le coût est à peu près de 3Md€ ; cherchez l’erreur ! Ne parlons même pas des désertes par rail jugées indispensables à l’ouverture de la plate-forme, et encore moins d’un hypothétique TGV Nantes Rennes passant par ici dont le coût, à lui seul, peut être évalué à 1,5 Md€ au moins puisque l’accord récent sur le financement de la Ligne à Grande Vitesse Bretagne est arrêté à 3,5 Md€ pour 180 Km.

• De plus, l’utilisation des deniers publics a été sollicité, l’Etat d’abords mais aussi les collectivités locales puisque le Conseil Régional, le Conseil Général et la Communauté Urbaine de Nantes ont voté il y a peu la même délibération qui entérine des aides potentielles de ces collectivités locales au cas ou le délégataire, Bouyges,Vinci, et compagnie… n’arriverait pas à équilibrer son opération. On est là encore dans l’éternelle position de la socialisation des pertes et de la privatisation des profits. Les bénéficiaires de la construction de cet aéroport en seraient d’abords ces entreprises de travaux publics et du bâtiment mais avec des emplois pas forcément locaux, cela dépend de la technicité nécessaire.Notre Dame des Landes s’annonce donc comme un projet ruineux

Quel développement nous propose-t-on avec ce projet ?
• Les bâtiments de l’aéroport sont affichés sans rire Haute Qualité Environnementale. Soit, mais ils ne compenseront jamais les rejets du transport aérien, 5 à 10% des Gaz à Effet de Serre, d’autant plus que les promoteurs du projet veulent booster le transport aérien, notamment par les Low Cost ; mais attention, à Copenhague, en Décembre 2009 le transport aérien devrait être intégré dans le protocole de réduction des émissions ; ainsi, la belle croissance envisagée risque d’être largement contrariée. Le modèle de développement prôné ici, c’est le gaspillage organisé.

• De plus, une singularité française, c’est le seul projet d’aéroport en Europe, et Incompatible avec le Grenelle de l’environnement même si ses promoteurs arguent d’un transfert pour raisons de nuisances et de sécurité ; merci Monsieur Fillon.

• Enfin ce projet est destructeur de 2000ha de terre nourricière et générateur d’imperméabilisation des sols, je n’insiste pas.
Notre Dame des Landes se présente donc comme un projet destructeur et Anti-écologique, il symbolise un développement non soutenable

Mais quel modèle social est associé à cette logique ?
• Les 5000 emplois temporaires créés pour 600 M€, coût affiché seraient plus utiles socialement dans l’éolien. Dans ce secteur, 170 000 emplois Equivalent Temps Plein ont été créés dans le monde en 2006 pour 17 Md€ ; le secteur des énergies renouvelables correspond à un vrai besoin social. Et les mêmes investissements seraient encore plus porteur d’emplois dans l’isolation des bâtiments qui absorbent, faut-il le rappeler, 40% de l’énergie finale en France, ce qui permettrait d’alléger les charges de chauffage, particulièrement lourdes pour les ménages modestes.

• En tout état de cause, le transfert de l’aéroport ne créerait pas d’emploi en soi mais entraînerait une simple délocalisation des emplois du Sud Loire vers le Nord Loire, ce qui accroîtrait le déséquilibre actuel entre le Nord et le Sud de la Loire.

• En outre, le développement souhaité du transport aérien est envisagé à partir des Low-cost, ce qui veut dire dégradation des conditions sociales d’exercice des personnels de ces compagnies qui se voient appliquer la fameuse directive Bolkestein, dans un secteur du transport aérien totalement libéralisé. Cette libéralisation, l’Europe ultra-libérale l’a imposé pour les télécoms, nous le promet pour l’électricité, le gaz, le rail ou la Poste ; vous savez, c’est la concurrence libre et non faussée. Ces compagnies Low cost osent même bientôt proposer aux voyageurs de rester debout, histoire d’en loger plus dans un avion ; décidément, on n’arrête pas le progrès.

Notre Dame des Landes se pose donc comme un projet Anti-social

Et à quelle parodie de débat avons-nous assisté ?

• Ce débat est refusé à la Communauté Urbaine de Nantes et au Conseil Municipal de Nantes malgré nos demandes répétées. Un nouveau débat public est écarté d’un revers de manche. Le dernier date pourtant de 2003 ; le pétrole était à 25$ le baril, or nous en sommes à 70$ aujourd’hui, après être passé par 140$. Les éléments nouveaux et la crise imposeraient logiquement quelques actualisations sur les données du problème.

• Ensuite, ces décisions ont été obtenues par des assemblées délibérantes, le vote d’élus. Elles ont été adoptées par la Droite & le Parti Socialiste dans une union sacrée, le doigt sur la couture du pantalon. Certes ces instances sont légitimes mais sur une projet de cet ordre, on peut mener un débat direct avec les habitantes et habitants concernés ; et si on consultait directement les habitants de Loire-Atlantique ?

• Enfin, la culture du secret est tenace : le cahier des charges de la consultation est sous black out et nos demande se sont vues refusées tout net, circulez, il n’y a rien à voir ! c’est le règne de l’opacité ; c’est un véritable scandale dans une démocratie.

Notre Dame des Landes s’affiche donc comme un Projet Anti-démocratique

Mais, me direz vous, tout ça pour quelle utilité ?

• Les obsédés de la croissance, les fétichistes du PIB, ne s’occupent pas de l’utilité sociale des investissements pourvu qu’ils génèrent du chiffre ; du chiffre dans les profits accaparés par les actionnaires qui sont les vrais maîtres du monde. C’est le développement capitaliste dans sa plus pure tradition, consommer plus, exploiter plus, mais pour quels besoins sociaux ?

• L’utilité affichée par les porteurs du projet est sur 3 points :

1. l’attractivité du territoire, un des leitmotiv des présidents des trois conseils Régionaux, Général, Communautaire de Nantes ; mais cette attractivité est déjà forte au vu de l’évolution de la démographie de l’agglomération, et l’actuel Aéroport international de Nantes-Atlantique répond largement aux besoins.

2. la saturation de Nantes-Atlantique est une vaste plaisanterie, vu les exemples de Genève avec 11 MPax, San Diego avec 17 MPax ou Gatwick avec 35 MPax, tous à une seule piste. Il y a de la marge.

3. le survol de Nantes et le bruit : là, c’est un problème sérieux, bien claironné par les promoteurs du projet mais qui n’a pas et qui n’est toujours pas pris en compte par l’Etat ; l’alternative, développée par Solidarité Ecologie est, bizarrement, toujours ignorée or elle répond au problème.

Notre Dame des Landes est donc un projet qui n’a pas d’utilité sociale

Face à tous ces dénis : quelle est notre réponse, à toutes et à tous dans notre combat ?

• Premièrement l’alternative aux nuisances réelles des habitants du Sud Loire est connue depuis longtemps avec, non seulement un recours au ferroviaire et une répartition du trafic sur les plates-formes proches de la région, mais aussi la proposition de la réorientation de la piste à Nantes-Atlantique ; alors, franchement, entre 2000ha détruits à Notre Dame des Landes et 200ha à Nantes-Atlantique pour ce réaménagement, entre 130 exploitations agricoles impactée à Notre Dame des Landes et les 2 exploitations à Nantes-Atlantique, entre les 14 000 habitants situés à moins de 3 Km de Notre Dame des Landes et les 6 000 habitants dans la même situation à Nantes-Atlantique, comment ne pas réfléchir ?

• Notre deuxième réponse, c’est ici, la force de notre mobilisation à toutes et à tous, c’est la mobilisation des élus, nous sommes déjà plus de 300 en Loire-Atlantique. Et, vous voyez, ça avance. Oh surprise, des lézardes apparaissent déjà chez les promoteurs du projet, Joël Batteux, Jacques Auxiette ont des doutes ; alors, à quand Patrick Mareschal et Jean-Marc Ayrault ? Messieurs, encore un petit effort !

• Et puis, ici, dans notre combat, c’est cette culture de résistance qui invente les formes d’action, avec la coordination des associations, en auto organisation, et les Alternatifs et leurs quelques élu-e-s se battent depuis le début, tant localement que nationalement; cette culture de résistance est une richesse, faisons la vivre.


http://www.aeroport-grandouest.fr http://www.aeroport-grandouest.fr


Dimanche 2 Août 2009
Vendeeinfo
Lu 482 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010