Connectez-vous S'inscrire

Mise en place d’un indicateur d’insertion professionnelle dans les universités : une bonne nouvelle qui devra être suivie d’effets

Valérie Pécresse, ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, a révélé ce lundi 26 octobre, dans le quotidien national le Parisien, le lancement d’un indicateur d’insertion professionnelle pour les universités. Les universités seront appelées à mener une enquête téléphonique auprès de leurs diplômés de 2007, afin de mieux connaître les débouchés de leurs filières. 750 000 euros sont prévus pour inciter les universités à y participer.



« La mise en place de cet indicateur, qui correspond à une demande de longue date de l’UNI, est une très bonne nouvelle pour les lycéens, les étudiants, et les parents, qui sont demandeurs de plus d’informations sur les débouchés des diplômes » déclare Gonzague de Chantérac, responsable vendéen de l’UNI.

« Alors qu’un tel indicateur est prévu par décret depuis 1986, et que la loi LRU de 2007 oblige les universités à publier leurs taux de débouchés, ces dernières ne jouaient le jeu jusqu’à maintenant » ajoute t’il.

Valérie Pécresse répond aujourd’hui à l’urgent besoin de posséder une information fiable, sans laquelle toute politique d’orientation et d’insertion professionnelle manque de pertinence.

L’UNI appelle les universités à jouer le jeu

Il est désormais nécessaire que la mise en place de l’indicateur d’insertion professionnelle soit suivie d’effets.

L’UNI sera très attentive à la façon dont participeront les universités à l’enquête, ainsi qu’aux résultats. Alors que la carotte financière prévue par Valérie Pécresse devrait pouvoir les inciter à jouer le jeu de la transparence, l’UNI n’hésitera pas dès la rentrée prochaine à utiliser le bâton judiciaire auprès des universités qui se refusent à appliquer la loi.

Un indicateur qui devra sans doute évoluer

L’UNI souhaite d’ores et déjà qu’un bilan soit effectué suite à la publication des premiers résultats, afin de perfectionner le dispositif si cela s’avérait nécessaire. Il en va de l’intérêt supérieur des futurs diplômés.


Mardi 3 Novembre 2009
Vendeeinfo
Lu 602 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017