Connectez-vous S'inscrire

Les Sables Horta-Les Sables : ITA 55 Telecom Italia (Giovanni Soldini – Karine Fauconnier) à 425 milles de l’arrivée

La tête de flotte abordera ce soir les abords du golfe de Gascogne à l’heure où le vent devrait être le
plus fort.



Les Sables Horta-Les Sables : ITA 55 Telecom Italia (Giovanni Soldini – Karine Fauconnier) à 425 milles de l’arrivée
Des conditions pas forcément idéales qui expliquent en partie le large tour donné à la
pointe nord-ouest de l’Espagne par les bateaux de tête. Tous ceux qui ont fréquenté les parages du
cap Finisterre par mauvais temps savent à quel point la mer peut vite y devenir méchante. Le peloton
de queue enregistre déjà des vitesses significatives, signe que le front est déjà sur eux, quand, en
tête de flotte, on se prépare.250 milles séparent maintenant les derniers concurrents de Horta – Les Sables de la tête de flotte, soit une très grosse journée de navigation, à plus de dix noeuds de moyenne. Dans le régime perturbé qui affecte le proche Atlantique, les fronts arrivant de l’ouest, touchent en premier les attardés avant de balayer toute la flotte. D’où un effet d’accordéon classique : des écarts qui se resserrent, des interrogations sur les vitesses comparées des leaders et de leurs poursuivants, jusqu’à ce que l’effet s’inverse. Et que la hiérarchie, un instant vacillante, se confirme.
Les vertus de l’expérience
Au fil des milles, on retrouve sans surprise tous les cadors de la Class 40 pointant aux avant-postes. On ne parle pas des extra-terrestres de Telecom Italia dont chacun se demande comment les faire descendre de leur nuage. Mais derrière, on voit poindre le bout de l’étrave des hommes d’expérience qui, non contents de savoir faire marcher un bateau, ont l’habitude de décoder les informations météorologiques, de les retraduire en terme de placement sur l’eau, de gestion de la machine comme de l’équipage. Ainsi Halvard Mabire et Christophe Coatnoan (Groupe Partouche), handicapés au départ par le bris de leur drisse de grand-voile, démontrent-ils qu’ils tirent le meilleur parti de leur JPK 40. Dans leur sillage, on retrouve Yvan Noblet et Damien Guillou (Appart City), tout aussi incisifs. De même Wilfrid Clerton et Loïc Lehelley,(CG Mer) à force de navigation rigoureuse, ont-ils pu creuser un écart d’une dizaine de milles sur le troisième. Sans garantir quoi que ce soit en terme de résultat, compte tenu de la distance restant à parcourir, la progression régulière des deux hommes est pour eux un joli motif de satisfaction et un aiguillon supplémentaire pour continuer de grappiller quelques milles sur la route.
A rebours, en queue de flotte, plusieurs navigateurs conviennent que, de petites erreurs stratégiques en choix de navigation hésitants, ils ont fini par concéder du terrain. Comme toujours en course au large, c’est au bout du compte, celui qui a fait le moins d’erreurs qui finit par l’emporter. Et dans ce domaine, l’accumulation de situations vécues, la capacité de faire la part des choses entre modèle théorique et réalité du terrain ne s’improvise ni ne s’apprend dans les livres… La traversée du golfe de Gascogne risque de le démontrer à nouveau : derrière le bref coup de vent qui devrait cueillir la flotte ce soir, les modèles montrent des régimes de vents faibles et instables. Là encore, il va falloir être malin comme un Italien.

Philippe Vallée (Groupe Sefico), 21ème :
« Alors qu'hier nous chevauchions à « donf » les vagues dans l'espoir de recoller un peu aux bateaux qui nous précèdent, en fin de journée le vent a molli. Nous nous sommes alors posé la question de savoir si nous avions raison de continuer si sud et avons pris la décision d'empanner pour nous recentrer vers le nord là ou se trouvait la flotte. Au bout de trois heures le vent mollissait de plus en plus. Nous avons alors repris un fichier météo actualisé, celui-ci nous indiquait 20 noeuds dans le sud. Ni une, ni deux, toujours prêts pour attaquer nous avons alors empanné. Au bout du compte qu'avons nous trouvé ? De la pétole! Elle nous a retenus huit heures avant de pouvoir redémarrer dans la nuit. Après débriefing nous retiendrons la phrase d'Eric: "il faut arrêter de chercher à comprendre la météo avec les fichiers reçu qui ne sont en ce moment pas fiables, et naviguer en marin à la voile avec les observations locales" Là-dessus un verre de lait, un disque de Sheila et au lit.....»
Paul Worswick (Keysource), 3ème :
« Journée tonique hier à bord. Surfs rapides et bonne navigation en règle générale. Notre route un peu
plus sud dans le couloir de vent plus soutenu semble bénéfique : nous verrons si c’est d’un rapport à court ou à long terme. Pendant que nous étions au surf, hier, entre douze et quinze noeuds, nous avons aperçu deux baleines en guise de poisson pilote à 25 mètres dans l’étrave. Elles ont ensuite décidé de nager le long du bateau pendant quelques minutes : un moment légèrement tendu pour le moins. J’ai l’impression qu’elles sont juste venues jeter un coup d’oeil et qu’au final elles étaient satisfaites… »

Classement au 20 juillet à 14h (TU+2)
1 – ITA 55 Telecom Italia (Giovanni Soldini – Karine Fauconnier) à 425 milles de l’arrivée
2 – FRA 64 CG Mer (Wilfrid Clerton – Loïc Lehelley) à 49 milles
3 – GBR 42 Keysource (Paul Worswick – Ian Bartlett) à 62 milles
4 – GER 53 Tzu-Hang (Axel Strauss – Juerg Burger) à 66 milles
5 – GBR 43 Palanad II (Nicholas Brennan - Alex Alley) à 81 milles
6 - FRA 60 Groupe Partouche (Christophe Coatnoan – Halvard Mabire) à 87 milles
7 – BEL 81 Zed 4 (Gérald Bibot – Didier Le Vourc’h) à 105 milles
8 – FRA 25 Appart City (Yvan Noblet – Damien Guillou) à 107 milles
9 - FRA 50 Techneau (Gilles Dutoît - Benoît Daval) à 116 milles
10- FRA 71 Rev’ 86 Fantasy Forest (Pierre-Marie Bazin – Jean-Christophe Caso) à 131 milles


Lundi 20 Juillet 2009 - 18:48
Jean-Claude Raveneau

Lu 642 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017