Connectez-vous S'inscrire
 





Le taux du Livret A ramené à 1,25% au 1er août

De 4% en août 2008, le taux du Livret A est tombé à 2,5% en février, puis 1,75% en avril, ce qui a conduit à un net ralentissement de la collecte et même à une collecte négative en mai (retraits supérieurs aux dépôts).



"J'ai décidé de fixer le taux du livret A à 1,25%, et non pas à 0,25% comme la formule (de calcul automatique) le voudrait", a indiqué Mme Lagarde la Minsistre de l'Economie "J'ai pris cette décision sur les recommandations du gouverneur de la Banque de France (..) C'est une recommandation qu'il me fait en raison des circonstances exceptionnelles", a-t-elle ajouté. La formule de calcul du taux du Livret A, qui se fonde notamment sur l'inflation, devait conduire théoriquement à le ramener à 0,25% au 1er août, au vu du recul des prix à la consommation en juin annoncé jeudi par l'Insee (-0,5% sur un an). Mais le gouvernement, après recommandation du gouverneur de la Banque de France, Christian Noyer, a décidé à nouveau d'intervenir pour limiter sa baisse et ménager les épargnants. "Descendre à 0,25% n'aurait pas été raisonnable (...) compte tenu de la nécessité de bien rémunérer l'épargne des Français par le biais du Livret A", a justifié Mme Lagarde. "C'était à 1,75%, ça redescend à 1,25%, mais avec une inflation à -0,5%, on est encore mieux servis par le Livret A", a-t-elle noté. Cette baisse va contribuer à "réduire de nouveau le coût des ressources finançant le logement social et les PME", a fait valoir de son côté M. Noyer dans un communiqué. Une partie des fonds du Livret A est transformée en prêts aux HLM, tandis que les fonds du Livret de développement durable (LLD, ex-Codevi), dont le taux suit celui du Livret A, servent au financement des PME. M. Noyer a justifié cette nouvelle dérogation à l'application de la formule de calcul, la quatrième depuis 18 mois, par les "risques" de déstabilisation qu'une baisse de grande ampleur aurait fait peser sur l'épargne des Français. De 4% en août 2008, le taux du Livret A est tombé à 2,5% en février, puis 1,75% en avril, ce qui a conduit à un net ralentissement de la collecte et même à une collecte négative en mai (retraits supérieurs aux dépôts). La formule d'ajustement automatique du taux du Livret A, instaurée en 2003 pour dépolitiser ce sujet très sensible, résulte d'une moyenne entre l'inflation et les taux d'intérêt interbancaires (Eonia et Euribor, taux auxquels les banques se prêtent de l'argent). Or, ces deux indicateurs sont fortement orientés à la baisse.


Jeudi 16 Juillet 2009
Jean-Claude Raveneau
Lu 523 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017