Connectez-vous S'inscrire

Le Plan Local de l’Urbanisme de L’Ile d’Yeu est annulé pour vices de forme

Face aux risques de dégradations des équilibres sociaux, économiques et environnementaux que peut induire la décision d'annulation du PLU, l' association"Yeu demain" tenait à transmettre à ses adhérents et sympathisants le communiqué que l'équipe municipale adresse à l'ensemble de la population de l'Ile d'Yeu.



Pour l'équipe municipale, il s'agit "d'un retour de 23 ans en arrière aux graves conséquences pour la maîtrise et l’aménagement durable du territoire et les perspectives de logement d’une communauté active à l’année !...
Le PLU colonne vertébrale de la politique d’aménagement a été élaboré en accord et en collaboration étroite avec les services de l’Etat. La politique de maîtrise d’aménagement du territoire mise en place par la collectivité et sa volonté de mesurer sa capacité d’accueil étaient ainsi citées en exemple dans des colloques internationaux. La communauté insulaire avait compris que la politique ambitieuse en termes de logements ne pouvait se faire qu’en instaurant des règles claires où primeraient l’intérêt général, la solidarité dans le respect de la préservation de l’environnement de l’île.L’annulation du PLU a pour conséquence de porter un coup dur pour le développement maîtrisé et souhaité harmonieux de l'île et remet en cause à moyen terme la plupart de nos fragiles équilibres sociaux, économiques et environnementaux...."

Lisez la suite dans la rubrique "des nouvelles" du site http://www.yeu-demain.asso85.fr




Jeudi 16 Juillet 2009
Vendeeinfo
Lu 1162 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010