Connectez-vous S'inscrire
 





Christine Lagarde annonce que le taux du livret A sera fixé à 1,75 % à partir du 1er mai 2009

L’arrêté du 27 janvier 2009 qui a limité les variations à la hausse comme à la baisse du taux du livret A à 1,5 % a également ouvert la possibilité pour le gouverneur de la Banque de France de proposer au 1er mai et au 1er novembre une révision de ce taux s’il estime que la variation de l’inflation et des taux des marchés monétaires est très importante.



Christine Lagarde a reçu ce jour de Christian Noyer, gouverneur de la Banque de France une lettre lui proposant, en application de l’arrêté du 27 janvier 2009, de fixer le taux du livret A à 1,7 5%. À l’appui de cette recommandation, le gouverneur de la Banque de France rappelle que les taux monétaires ont été divisés par 2 et que l’inflation a été divisée par 3 depuis fin décembre. Il observe que la stricte application de la formule réglementaire au 1er mai aurait conduit à un taux de 1 %.

Christine Lagarde annonce que le taux du livret A sera fixé à 1,75 % à partir du 1er mai 2009.Cette décision contribuera à un meilleur financement de l’économie française et aux objectifs du plan de relance.

Le taux du livret A constitue un taux directeur pour l’épargne réglementée et par conséquent pour de nombreux dépôts. La baisse du taux du livret A se traduira par une diminution des conditions d’emprunt pour les entreprises et pour les ménages. Cette baisse contribuera à renforcer les effets sur l’économie de la baisse du taux directeur de la Banque centrale européenne qui s’établit aujourd’hui à 1,25 %.

La baisse du taux du livret A permettra également de contribuer au plan de relance de l’économie en offrant de meilleures conditions de financement pour la construction et la réhabilitation de logements sociaux. Ainsi, la baisse du taux du livret A représente une réduction des charges financières d’intérêt de 200 M € par trimestre pour les organismes HLM, ce qui renforcera leur capacité à remplir les objectifs du Plan de cohésion sociale. Cet allègement de charges financières dégagera en outre des marges de manœuvre indispensables pour la construction et l’acquisition des logements sociaux supplémentaires prévus par le plan de relance. En outre la baisse du taux du livret A contribuera également à la baisse du coût de financement des projets de grandes infrastructures dans le domaine des transports et de l’enseignement supérieur dans le cadre de l’enveloppe de 8 Md € des fonds d’épargne mise en place par le plan de relance sur la période 2009-2013.

Avec une inflation à 0,3 %, soit le niveau le plus bas enregistré depuis juin 1999, la fixation du taux du livret A à 1,75 % préserve le pouvoir d’achat des épargnants, et l’attractivité du livret A, parfaitement liquide, exonéré d’impôt, garanti par l’État et disponible depuis le 1er janvier 2009, dans l’ensemble des agences bancaires. Le livret A reste ainsi le produit d’épargne préféré des Français comme en témoigne le dynamisme de la collecte du livret A et du LDD qui s’est établie à 20,9 Md d’euros sur les deux premiers mois de l’année 2009.


Vendredi 10 Avril 2009
Vendeeinfo
Lu 514 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017