Connectez-vous S'inscrire

Changement climatique en France : un rapport alarmant

Le groupe de travail interministériel sur l'évaluation des impacts du changement climatique, du coût des dommages et des mesures d'adaptation, piloté par l'ONERC et la Direction Générale de l'Energie et du Climat, vient de rendre son rapport de deuxième phase.
Selon l'Observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (Onerc), les coûts annuels liés au réchauffement pourraient atteindre plusieurs milliards d'euros si aucune mesure n'est rapidement prise par la France pour s'adapter au réchauffement climatique.



Changement climatique en France : un rapport alarmant
Parmi ses effets, on trouve la montée des eaux, les feux de forêts ou encore les canicules à répétition.
Parmi les dix groupes thématiques pilotés par les Ministères et directions concernés on trouve celui de l'énergie. Voici ce que dévoile le rapport :
Le changement climatique aura des conséquences sur la demande, avec une baisse de la consommation énergétique en hiver, mais une hausse en été en raison des besoins en climatisation pour les logements et les véhicules.

L'évaluation économique de ces impacts fait apparaître une tendance d'économie d'énergie de l'ordre de 3% dans le scénario d'économie constante, soit 1,8 à 5,9 Mtep/an selon les scénarios et les horizons, mais le développement spontané de la climatisation résidentielle et automobile amputerait de moitié les économies d'énergie liées au réchauffement.

Le changement de saisonnalité de la consommation énergétique (de l'hiver vers l'été) et du type d'énergie concerné (en particulier plus d'électricité pour la climatisation) implique une anticipation de ces effets (gestion des pics de demande en période chaude). Ceci est d'autant plus vrai qu'en termes de production d'électricité, il faut s'attendre, en raison des contraintes liées à la ressource en eau, à une baisse de productible de l'ordre de 15% des centrales hydroélectriques, pour lesquelles l'eau constitue la « matière première », et à des pertes de rendement des infrastructures de production et de transport de l'énergie en période chaude.

Les travaux réalisés mettent en avant des coûts mais également des bénéfices liés au changement climatique en France métropolitaine, en fonction du secteur considéré, des scénarios climatiques et de l'horizon temporel. Pour certains secteurs, on observera à la fois des coûts et des avantages selon l'impact étudié, si bien qu'il est parfois difficile de déterminer le signe de l'impact « net » du changement climatique. Néanmoins, au vu des analyses qualitatives et quantitatives opérées par les groupes thématiques, on peut s'attendre à un impact global négatif du changement climatique, les coûts pouvant atteindre plusieurs centaines de millions d'euros par an pour plusieurs secteurs en cas d'adaptation insuffisante.

Envisagée comme une politique complémentaire à l'atténuation, l'adaptation permettra de limiter les coûts des impacts du changement climatique de manière significative, voire de les transformer en opportunités dans certains cas.

Si l'adaptation spontanée peut déjà permettre de limiter les impacts négatifs du changement climatique, il est à noter qu'une adaptation non organisée peut également conduire à les amplifier ou à en limiter les bénéfices : c'est le cas par exemple de l'énergie, où le développement spontané de la climatisation participe à augmenter la consommation d'énergie en été de manière significative et donc les émissions de gaz à effet de serre ; ou encore de l'agriculture, où une hausse spontanée de l'irrigation ne peut être compatible avec la diminution de la disponibilité de l'eau. Ceci souligne l'importance de coordonner et d'organiser l'adaptation afin d'éviter ces écueils et de dégager des stratégies gagnant-gagnant.

Les pistes d'adaptations identifiées pour la thématique énergie :
Ces options ne constituent pas à ce stade des recommandations, mais plutôt des pistes à envisager dans le cadre des réflexions pour une planification de l'adaptation. Leur pertinence, leur efficacité et leur faisabilité doivent être étudiées.

Adaptation de la demande
- Développer des technologies de refroidissement de l'air (développement de technologies de refroidissement plus efficientes énergétiquement pour les bâtiments et les véhicules)
- Faciliter le développement d'un cadre bâti et d'un urbanisme réduisant la demande d'énergie, notamment celle de climatisation

Adaptation de l'offre
- Améliorer les procédés de refroidissement des centrales énergétiques
- Rendre les installations énergétiques plus robustes aux extrêmes climatiques
- Généraliser les systèmes de gestion des tranches
- Affiner le processus de gestion de crise
- Identifier les structures sensibles à la remontée du niveau de la mer

Transversal
- Renforcer les outils de modélisation de l'offre et de la demande en fonction du climat

(src : ONERC)

Partager

http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_1_rapport_de_synthese.pdf http://www.ecologie.gouv.fr/IMG/pdf/partie_1_rapport_de_synthese.pdf


Mardi 10 Novembre 2009
Vendeeinfo
Lu 563 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010