Connectez-vous S'inscrire

CER FRANCE Vendée présent à la fête de l’agriculture les 20, 21 et 22 août à Cezais



Partenaire incontournable du monde agricole, acteur important de l’économie Vendéenne depuis 50
ans, CER FRANCE Vendée sera présent à la fête de l’agriculture les 20, 21 et 22 août prochains à
Cezais. Entreprise associative de gestion, de comptabilité et d’expertise comptable, elle compte
près de 250 salariés et plus de 5000 clients/adhérents en Vendée. Gros plan sur cette entreprise qui
affirme son engagement auprès de ses adhérents exploitants.
CER FRANCE, un réseau de pionniers
CER FRANCE Vendée, née en 1959, a été créée par un groupe d’agriculteurs qui souhaitait promouvoir et diffuser la pratique de la gestion dans les exploitations. Depuis, CER FRANCE a étendu son offre conseil et accompagne tous les chefs d’entreprise dans la gestion de leur structure. Sa mission : anticiper, développer et pérenniser l’activité de ses adhérents. L’entreprise associative mise sur la proximité avec ses 15 agences réparties dans le département.
Avec 70% de part de marché, CER FRANCE Vendée dispose d’une connaissance unique du monde
agricole CER FRANCE Vendée bénéficie d’une expertise unique et d’une vision très pointue du secteur agricole. Son expérience et sa position de leader lui permet d’être au plus près des réalités de terrain, de s’adapter et d’anticiper les besoins du marché. Fort de 4000 adhérents agriculteurs, l’entreprise associative fait office de véritable observatoire du monde agricole et propose à ce titre un service inédit à ses clients : pouvoir se comparer, en temps réel, avec la moyenne des exploitations de leur secteur d’activité.
Un statut associatif fondateur : la décision par l’adhérent pour l’adhérent
CER FRANCE Vendée est une entreprise associative du réseau national CER FRANCE (qui compte sur le territoire national plus 11 000 collaborateurs et 320 000 adhérents.)
Organisée en réseau collégial d’entreprises associatives, sans actionnaire, les adhérents/clients élisent euxmêmes leurs représentants au niveau local, régional et national.
Ce fonctionnement de type mutualiste se différencie du mode libéral par une affectation prioritaire des
résultats à la recherche et au développement, du fait de l'absence de rémunération de dividendes. Cette forme juridique garantit la pérennité de l’entreprise qui ne peut être rachetable et opéable.

Partager

Mercredi 18 Août 2010
Vendeeinfo
Lu 1270 fois

Actualités | L'actualité des banques | La vie des entreprises vendéennes | Les chiffres de l'économie | Emploi | Immobilier | Palmares | Bilans | Tendances | Carrières | Patrimoine | Salons | Investir | Enjeux | Agriculture