Connectez-vous S'inscrire

ZAD partout : zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes : textes & images



ZAD partout : zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes : textes & images
Un coin de bocage dont l'aménagement, différé depuis des décennies, est devenu un enjeu de pouvoir - symbole des choix aberrants qu'affectionnent les oligarchies qui nous gouvernent.
Un projet d'aéroport, inutile et odieux, imposé sans se soucier des réactions des habitants, qu'on prévoyait dociles et résignés, et qui se sont avérés diablement combatifs.Un rêve de grandeur technocratique conçu pour rabougrir un peu plus le lien social, mais qui a suscité l'un des plus beaux élans de résistance anticapitaliste de ces dernières années.Un lieu où se rencontrent la solidarité avec des paysans spoliés, l'amour pour la terre nourricière et la volonté d'en découdre avec les puissances mortifères qui asphyxient la planète.
Une forteresse végétale, assiégée par de pléthoriques forces de répression, qui est devenue zone à défendre, mais aussi zone à vivre - au fil d'un combat asymétrique.Un espace de débat et d'autonomie, où fleurissent des potagers et des modes de vie communautaires, fondés sur l'entraide et semés du désir de vivre librement.Une friche où ont surgi d'étranges édifices, pleins de poésie, qui témoignent d'autres possibilités d'habitat que celles que dictent la logique marchande et la standardisation autoritaire.Une lutte qui a su se préserver des récupérations politiques ou médiatiques, sans pour autant s'aliéner les soutiens ou les sympathies que lui valent son importance et sa portée.
Ce recueil de textes et d'images en provenance de la ZAD a été compilé pour saluer les femmes et les hommes qui, en criant « stop ! » à l'aéroport et à son monde, ont exploré un mode d'organisation sociale horizontal et collectif.C'est un témoignage de solidarité autant qu'un document pour servir à l'histoire de la résistance à l'ignominie marchande.
- 4e de couverture -

Le petit livre noir des grands projets inutiles

ZAD partout : zone à défendre à Notre-Dame-des-Landes : textes & images
On bétonne à tour de bras ! Autoroutes, aéroports, lignes LGV, stades de foot, incinérateurs, centrales nucléaires, lignes à très haute tension...Des paradoxes apparents de la crise, celui qui conduit les pouvoirs politiques et économiques à reprendre les recettes qui nous ont menés dans l'impasse n'est pas le moindre. Ainsi de la prolifération des grands projets inutiles auxquels une pensée magique fondée sur le dogme de la croissance attribue la vertu de créer de l'emploi, du pouvoir d'achat et... de la croissance. Qu'importe que cette équation fasse abstraction de la finitude de notre planète et méprise les nécessités fondamentales du vivre ensemble et du rapport à la nature !Heureusement, l'inutilité et la nocivité de ces grands projets trouvent sur leur route toute une population déterminée, en multipliant les zones à défendre (ZAD), à inventer d'autres manières d'occuper le terrain.Cet ouvrage décrit quelques-uns des projets inutiles de notre temps, butant sur des mobilisations ô combien nécessaires : de Notre-Dame des Landes à Bure en passant par Flamanville, Gonesse, Gap, Creys-Malville, Lyon, Rouen, Toulouse, la Picardie, le Morvan ou les Landes...(4ème de couverture)


Samedi 14 Décembre 2013
Vendeeinfo
Lu 110 fois




Galerie
14.jpg



Théâtre et concert en Vendée



O pète à la Bourrine par LesBrimbalures

La 4ème édition du Festival International du Film de la Roche-sur-Yon ouvre demain

La 4ème édition du Festival International du Film de la Roche-sur-Yon ouvre demain
En hommage à Bernadette Lafont, disparue cet été, nous avons choisi pour ouvrir cette édition un film rare, l'un de ceux qui ont révélé, voire inventé l'actrice : Les Godelureaux (1961), de Claude Chabrol.Bernadette Lafont y est Ambroisine, « miracle » et maléfice à la fois, créature sortie de l'imagination vengeresse de Ronald, jeune dandy interprété par Jean-Claude Brialy.
Bernadette Lafont était venue à plusieurs reprises au festival, et avait gardé des liens privilégiés avec La Roche-sur-Yon. Nous sommes heureux de lui dédier cette 4ème édition.
À mercredi !


Vendeeinfo
15/10/2013