Connectez-vous S'inscrire

Municipales un taux d'abstention record avec 38,6 %

C'est le premier parti de France depuis hier soir Comment votre ville a votée. Retrouvez gratuitement tous les résultats du premier tour, commune par commune.




C'était la clé et la grande inconnue du scrutin. L'abstention a de nouveau progressé dimanche au premier tour des municipales pour atteindre un niveau jamais vu pour ce type d'élection, Depuis 1988, tous les scrutins, excepté la présidentielle, ont vu l'abstention progresser.S'agit- il d'un vote, d'inquiétudes, de doutes voir pire d'un rejet d'un système politique bipolaire dépassé ? Les commentaires des uns et des autres vont bon train depuis hier soir. L'abstention est bien le vainqueur de cette élection mais le Front national ou le Rassemblement Bleu Marine a fait de bons scores là ou il était présent c'est une réalité.
Le FN s'impose comme une "troisième force politique" en France, et qui sonne le "glas du bipartisme" : la percée du Front national au premier tour est très commentée ce matin dans les journaux. 315 candidats du Front national sont qualifiés pour le second tour sur 597 présentés. Le Front National a d'ores et déjà gagné 472 conseillers municipaux et sera présent dans 315 villes au second tour des élections municipales dimanche 30 mars,



Le Front National s'installe comme un arbitre de la vie politique française

Ce résultat "ressemble de plus en plus à un véritable enracinement", prévient Philippe Marcacci, pour "l'Est républicain". "C'est un coup de barre à l'extrême droite que la France électorale a donné hier [dimanche]", affirme Michel Muckensturm, dans "l'Alsace".

Alexis Brézet, dans "Le Figaro", note un "vote Front national puissant" et "la forte poussée du FN" qui est "un désaveu clair pour la majorité".

Patrick Apel-Muller ("L'Humanité"), s'alarme car "la progression du Front national est sérieuse".
"Une victoire pour Marine Le Pen"

Pour Philippe Waucampt, dans le "Républicain lorrain", "c'est [même] l'image forte de ce scrutin : le FN Steeve Briois emportant dès le premier tour la ville de Hénin-Beaumont".

"Le FN récolte les fruits du climat délétère qui règne au sein de la classe politique", explique Christophe Bonnefoy, pour le "Journal de la Haute-Marne".
"C'est une victoire pour Marine Le Pen. Le FN poursuit sa lente montée vers le pouvoir par un maillage d'élus", observe Jean-Marcel Bouguereau, dans la "République des Pyrénées".

"La dédiabolisation menée par la présidente du Front National fait son effet. Les vieilles rengaines sur la patrie en danger ne fonctionnent plus", prévient Jérôme Glaize dans "Le Maine Libre".

"Le Front national [...] ramasse une rançon faite d'aigreurs et de colère", déplore Jean-Claude Souléry, de "La Dépêche du Midi". Et voilà comment un "premier tour des élections municipales vient déterrer, avec stupeur et inquiétude, le spectre de l'extrême droite", selon Philippe Palat, dans le "Midi Libre".

Et Eric Decouty de tirer une conclusion : "ces résultats sont aussi la défaite de la politique. A l'UMP comme au PS, le moment est peut-être venu de redonner un peu de crédit au débat politique".


Lundi 24 Mars 2014
Vendeeinfo
Lu 322 fois

Elections européennes en 2009 | Les régionales de 2010 | L'actualité politique régionale | L'actu politique vendéenne | Les cantonales de 2011 | L'actu politique nationale | Présidentielles de 2012 | Elections législatives juin 2012 | Elections municipales de 2014 | Elections européennes 2014 | Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015 | Elections présidentielles de 2017 | Elections europénnes 2019 | Elections municipales 2020




L'actu politique nationale



Présidentielles 2012 avec Le Point .fr