Connectez-vous S'inscrire

La Solitaire Urgo le Figaro : Martin Le Pape vainqueur du prologue URGO



Disputé dans des conditions idéales en baie du Havre, le prologue URGO de La Solitaire URGO Le Figaro a été remporté mercredi en début d’après-midi par Martin Le Pape (Skipper Macif 2017) devant Alan Roberts (Seacat Services) et Sébastien Simon (Bretagne Crédit Mutuel Performance). Une belle mise en jambes avant le départ de la première longue étape dimanche entre Le Havre et la Baie de Saint-Brieuc (570 milles).

Bon vent d’une dizaine de nœuds de nord-ouest, belle mer légèrement clapoteuse et soleil lors de la seconde partie du parcours de 5 milles mouillé entre le cap de la Hève et la grande plage du Havre, le prologue URGO a permis aux 36 solitaires engagés sur La Solitaire URGO Le Figaro de s’offrir une entrée en douceur dans la 49e édition. A quatre jours du départ, tous avaient hâte de se mesurer à la concurrence et surtout de valider toutes les choses répétées à l’entraînement ces dernières semaines, et c’est une belle bataille navale qu’ils ont offerte.

Après un premier rappel général, le départ a été donné à 12h40, seul Nicholas Cherry (Redshift), au-delà de la ligne, ayant été quitte pour la repasser. A gauche de la ligne, Alan Roberts (Seacat Services), tribord amure, s’est élancé en tête, talonné par Erwan Tabarly (Armor-Lux), le Britannique franchissant en tête la première bouée au vent devant Justine Mettraux (TeamWork) et Martin Le Pape (Skipper Macif 2017), puis la bouée sous le vent devant la plage du Havre, suivi par Sébastien Simon (Bretagne Crédit Mutuel Performance) et Martin Le Pape.

Ces trois-là ne vont dès lors plus se lâcher et grâce à un contre-bord au près poussé un peu plus loin que ses deux rivaux, Martin Le Pape va faire la différence à la dernière bouée avant de contrôler dans l’ultime court bord de portant et de s’imposer après 1h25 de régate, avec 27 secondes d’avance sur Alan Roberts et 34 sur Sébastien Simon. Hugh Brayshaw (Kamat), Thierry Chabagny (Gedimat), Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Benjamin Dutreux (Sateco-Team Vendée Formation), Erwan Tabarly (Armor-Lux), Gildas Mahé (Breizh Cola) et Ronan Treussart (Les Perles de Saint-Barth) ont complété le Top 10, tandis que le premier bizuth, Calliste Antoine (ImmoNew), a pris la 13e place, une belle manière d’étrenner les toutes nouvelles couleurs (pas encore peintes sur la coque de son Figaro) de son sponsor.

Au moment d’amarrer son monocoque au port du plaisance du Havre, Martin Le Pape s’est réjoui de ce premier succès qui lui a permis de valider le travail fait en amont : « Ça s’est joué sur pas grand-chose, comme souvent en Figaro, un petit contre-bord un petit plus poussé que les autres au près. C’est sur ce genre de détail que va se jouer La Solitaire, donc c’était un test grandeur nature, c’est toujours bon pour la confiance de gagner le prologue », s’est réjoui le vainqueur du jour.

Reste que comme ses 35 « collègues », le Skipper Macif 2017 sait bien que l’objectif n’est pas là, mais bien d’être fin prêt au pour le départ de la première étape entre Le Havre et la Baie de Saint-Brieuc (dimanche à 13h), d’où l’importance accordée aux jours qui viennent : « L’objectif pour moi est surtout de bien me reposer et d’essayer de faire autre chose, il faut faire en sorte de ne pas rentrer trop tôt dans la course. Il reste quatre jours, ça va être long, le stress va commencer à monter au fur et à mesure que va s’approcher l’échéance. On commence certes à connaître les départs de course, mais ils sont tous un peu différents et il faut savoir gérer ces moments-là, parce que je pense qu’une bonne partie de la course se joue à terre ». Rendez-vous dimanche !


Ils ont dit
Martin Le Pape (Skipper Macif 2017), vainqueur du prologue URGO : « Sportivement, on ne peut pas vraiment tirer des conclusions de ce prologue, mais ça montre que le bateau est prêt. Je n’ai pas eu de problèmes, je vais plutôt vite, j’ai validé mes voiles, ça détend un peu avant le départ de dimanche, on peut maintenant se concentrer sur autre chose, et notamment sur la météo, c’est bien ».

Alan Roberts (Seacat Service), 2e : « Je ne suis pas là pour jouer, alors ce genre de résultat est toujours bon, ça donne un petit ascendant. Je viens de vérifier que je n’ai pas oublié comment on navigue en Figaro ! J’aime bien ce petit médium, les effets de site, ce sont des conditions que j’affectionne. J’ai trouvé mes nouvelles voiles très bien, ce sont nos derniers speed-tests avant les grandes courses, ça met en confiance. Je me sentais bien, j’ai navigué intelligemment, je sentais bien le bateau, mais ça ne présage pas forcément de ce qui se passera après dimanche ».

Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), 3e : « Je n’ai pas pris un super départ, mais à un moment, je me suis retrouvé en tête, j’aurais bien voulu gagner ce prologue mais troisième, ça enlève toute superstition possible ! Maintenant, je pense que c’était quand même super important de montrer à mes adversaires que j’étais présent, en forme, et que j’avais envie de gagner. J’avais envie d’assumer mon statut de leader, c’est chose faite pour l’instant, c’est bon pour la confiance ».

Calliste Antoine (ImmoNew), 13e et premier bizuth : « Je suis content ! Il y a deux écoles sur ces prologues : certains se moquent complètement du résultat, d’autres sont tellement superstitieux qu’ils ne franchissent pas la ligne. Et puis il y a ceux qui sont là pour voir ce qu’il peuvent faire, ce qui est mon cas. C’est important, ça permet de se régler, de se situer par rapport à la flotte. De mon côté, ça s’annonce plutôt bien pour la suite. J’ai pris un bon départ à coté de Xavier Macaire avec pas mal de tout bons autour de moi, j’avais une très bonne vitesse au près, je suis parvenu à aller où je voulais, notamment sur la montée au vent. Si ça marche comme ça sur la course, ce sera sympa ! La bonne nouvelle, c’est que je navigue avec ma coque blanche Sponsor Wanted pour la dernière fois. Un partenaire, ImmoNew, m’a rejoint pour la Solitaire et on va pouvoir mettre la déco définitive du bateau dès vendredi ! »


Le Top 10 du prologue URGO :
1. Martin Le Pape (Skipper Macif 2017)
2. Alan Roberts (Seascape Services)
3. Sébastien Simon (Bretagne Crédit Mutuel Performance)
4. Hugh Brayshaw (Kamat)
5. Thierry Chabagny (Gedimat)
6. Charlie Dalin (Skipper Macif 2015)
7. Benjamin Dutreux (Sateco-Team Vendée Formation)
8. Erwan Tabarly (Armor-Lux),
9. Gildas Mahé (Breizh Cola)
10. Ronan Treussart (Les Perles de Saint-Barth)

Jeudi 23 Août 2018 - 10:41
Vendeeinfo

Lu 897 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017 | Notre-Dame des Landes