Connectez-vous S'inscrire

La Carat fête son 90 ème anniversaire



A l’occasion de son 90ème anniversaire, la Carac, mutuelle d’épargne, organise dans la ville de La Roche sur Yon trois balades solidaires qui auront lieu le 17 mai, le 17 juin et le 27 septembre prochains.
Destinées aux familles pour leur permettre de découvrir ou redécouvrir leur ville, son histoire, son patrimoine, ses richesses et petits secrets, elles sont totalement libres. Seule condition : venir à l’agence Carac pour retirer votre « kit balade » qui vous donnera toutes les infos pratiques, le parcours de la randonnée et quelques surprises… Chaque balade est aussi solidaire et votre participation permettra de collecter 1 euro qui sera redistribué aux cinq associations partenaires de la Carac.
Rejoignez-nous avec vos proches pour participer à la 1ère balade de La Roche sur Yon! Rendez-vous samedi 17 mai prochain, à partir de 10h00 à l’agence Carac sise : 90 boulevard des Etats-Unis CS 70 196, 85 005 La Roche sur Yon Cedex.

La Carac - 90 ans d’histoire

Tout a commencé au lendemain de la Première Guerre mondiale. La Carac a été créée en 1924 par et pour les anciens combattants afin de leur permettre de se constituer une rente pour leur retraite assortie de mesures spécifiques pour compenser les méfaits de la guerre. Après de nombreux rebondissements, elle est aujourd’hui reconnue pour la qualité de ses solutions et de sa gestion financière. Elle a conservé son esprit pionnier et entreprend sans cesse de nouvelles initiatives telle que la promotion de l’épargne solidaire.

La Carac n’a pas acquis d’emblée la forme qu’on lui connaît aujourd’hui. Des débats s’engagèrent, des controverses naquirent, des projets de loi furent déposés, etc. C’est en 1921 qu’apparaît l’idée d’une retraite associant l’effort d’épargne de l’adhérent et l’aide financière de l’État. Le 4 janvier 1922, la loi Taurines est promulguée. Très controversée, cette loi constitue un premier essai d’adaptation de la législation mutualiste aux besoins et aux droits spécifiques des anciens combattants. Fin des hostilités le 4 août 1923 avec le vote et la parution au Journal Officiel de la loi qui fixe le cadre juridique de la retraite. Il ne restait plus alors qu’à mettre en place les institutions qui allaient permettre à cette retraite de prendre son essor. Le 20 janvier 1924, l’Union des Sociétés Mutuelles de Retraite de l’UNC est créée. La Caisse autonome fonctionne
depuis quelques jours lorsque paraît le décret du 15 avril 1924 qui devait constituer avec la loi du 4 août 1923 les bases de son existence. Elle rassemble 54 mutuelles regroupées sous le nom de l’Union des sociétés mutualistes de retraite des anciens combattants (USMRAC). En 1925 : 13 000 adhérents et 2,2 millions d’anciens francs de cotisations encaissées.
Pendant les 30 glorieuses, les avantages de la Retraite Mutualiste sont étendus aux anciens combattants de 39-45, d’Indochine, de Corée et d’Afrique du Nord. En 1965, les différents services dispersés dans plusieurs immeubles sont regroupés dans l’immeuble du siège social, 6 et 8 rue Georges Berger à Paris. Le matériel s’améliore également avec l’introduction du premier ordinateur. En 1985, l’Union des Sociétés Mutualistes de Retraite des Anciens Combattants (USMRAC) devient l’Union des Mutuelles de Retraite des Anciens Combattants (UMRAC). En 1988, la création de la CAREC (Caisse Autonome de Retraite et d’Epargne par Capitalisation) permet à tous de bénéficier de la retraite mutualiste par capitalisation.
En 1994, l’UMRAC et la CAREC fusionnent.
En 2001, sous la pression de l’Union européenne, le gouvernement, agissant par ordonnance,
contraint la mutualité à se réformer en un an.

Samedi 17 Mai 2014
Vendeeinfo
Lu 129 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017