Connectez-vous S'inscrire
 





Volailles : le vendéen Arrivé est à vendre

Arrivé, le groupe de volailles vendéen, connu pour le poulet de Saint-Sever et la marque Maître Coq, a confirmé qu'il allait étudier cette année l'ouverture de son capital à un partenaire industriel majeur.



Selon des sources bien informées, la société vendéenne serait en fait à vendre, la famille Arrivé souhaitant céder les commandes et prendre sa retraite. L'opération devrait se faire rapidement, malgré une rentabilité modeste, en raison de son portefeuille de marques, de son offre de produits élaborés et de son image haut de gamme. Autant de facteurs susceptibles d'intéresser le groupe sarthois LDC, qui ne cache pas ses ambitions de croissance externe pourvu que la cible s'inscrive dans sa stratégie industrielle. Gastronome, filiale de Terrena, la coopérative d'Ancenis, serait également un repreneur potentiel, avec la participation d'un partenaire financier.

Dans un communiqué, livré sans commentaires supplémentaires, Arrivé, la société vendéenne spécialisée dans la volaille et la nutrition animale, indique qu'il doit « consolider sa croissance et conquérir de nouveaux territoires avec des capitaux renforcés ». L'opération a reçu l'accord des autres actionnaires du groupe, CIAB, qui détient 28 % du capital, et Unigrains, qui en possède 36 %, tandis que Jacques Arrivé, le PDG, et sa famille se situent à 35 % du capital et détiennent la majorité des droits de vote.

Les offres possibles à l'étude
« Cette étape majeure de la vie du groupe doit être menée en considérant en priorité l'avenir du personnel de l'entreprise et des éleveurs. Les évolutions et la croissance du nouvel ensemble se fonderont sur le savoir-faire, les synergies industrielles et commerciales avec les marques », fait également savoir l'entreprise. Arrivé va étudier les offres possibles « en ouvrant le dialogue avec des industriels qui respecteront l'identité du groupe et ses valeurs. »

Au cours des dernières années, Arrivé s'est étoffé par croissance externe avec l'acquisition de Fermiers Landais, en partenariat avec Maïsadour, puis avec la reprise d'un abattoir en Auvergne. L'entreprise, qui emploie 2.835 salariés, a terminé 2008 sur un chiffre d'affaires de 577 millions d'euros en hausse de 7 % sur une année 2007 à l'équilibre. La volaille, sous les marques Maître Coq, Saint-Sever et des marques de distributeur, représente un volume de 428 millions d'euros, dont 132 millions en produits élaborés, tandis que la nutrition animale compte pour 149 millions.

Mardi 17 Mars 2009
Source: Les Echos 16 mars 2009
Lu 2247 fois

Actualités | L'actualité des banques | La vie des entreprises vendéennes | Les chiffres de l'économie | Emploi | Immobilier | Palmares | Bilans | Tendances | Carrières | Patrimoine | Salons | Investir | Enjeux | Agriculture