Connectez-vous S'inscrire

Véronique BESSE défend l’enseignement en français dans les universités



Au moment où l’Assemblée nationale examine le projet de loi sur l’enseignement supérieur et la recherche, Véronique BESSE réagit à l’article 2 qui prévoit d’enseigner en langues étrangères dans l’enseignement supérieur pour attirer les étudiants étrangers :

« C’est inacceptable ! C’est un sabordage linguistique et culturel ! C’est contraire à l’intérêt de la France, à son rayonnement dans le monde et à la qualité reconnue de son enseignement. En multipliant les programmes anglophones dans nos universités, quel intérêt pour les étudiants étrangers de venir en France ? »

« Le Français est une des langues les plus parlées au monde. En la marginalisant dans nos universités, c’est un coup porté à l’image de la France dans le monde. Ce serait un signal d’abandon et un désastre pour tous les pays francophones. »

« Pour peser dans le concert des nations, la France doit faire valoir ses atouts. Face à la mondialisation sauvage, qui gomme les cultures et qui uniformise, le français est un rempart. La France ne doit pas renoncer à elle-même.  »

Véronique BESSE , Député de la Vendée

Jeudi 23 Mai 2013
Vendeeinfo
Lu 141 fois

Elections européennes en 2009 | Les régionales de 2010 | L'actualité politique régionale | L'actu politique vendéenne | Les cantonales de 2011 | L'actu politique nationale | Présidentielles de 2012 | Elections législatives juin 2012 | Elections municipales de 2014 | Elections européennes 2014 | Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015 | Elections présidentielles de 2017