Connectez-vous S'inscrire

Vendée Globe : l’espace du Conseil général de la Vendée permet de découvrir le cœur de l’ « Everest des mers »

Dernier jour pour embarquer à bord du village du Vendée Globe. Ouvert quotidiennement de 10 h à 19 h, il ferme ses portes ce dimanche 9 novembre.



A l’intérieur d’un 60 pieds et la sécurité des skippers

Vendée Globe : l’espace du Conseil général de la Vendée permet de découvrir le cœur de l’ « Everest des mers »
Dès que l’on entre dans le village par la porte principale, celle de la porte de l’Atlantique, on arrive dans le chapiteau du Conseil général de la Vendée. A l’accueil, on peut trouver moult affiches, programmes de la 6e édition du Vendée Globe. Quelques mètres plus loin, on pénètre dans l’intimité de la vie d’un concurrent en s’installant notamment dans l’intérieur d’un 60 pieds. On peut aussi s’attarder sur un simulateur de navigation et découvrir les objets, permettant d’assurer aux navigateurs une sécurité optimale : gilets de sauvetage, baudrier sur harnais culotte pour monter le haut du mat, fusée fumigène, autres fusées de secours, GPS portable éclairant afin de localiser le bateau en cas d’avarie, autres harnais de sécurité.

5 000 à 7 000 calories par jour

Un peu plus loin, un espace permet de se rendre compte de la nourriture, embarquée par les skippers Il s’agit la plupart du temps de produits lyophilisés mais l’entreprise vendéenne Sodebo a aussi concocté pour les skippers, qui le souhaitent, des plats sous vide. Il faut aussi savoir qu’un skipper consomme en mer entre 5000 et 7000 calories par jour.

Le coin des maquettes et des winches

Une dizaine de maquettes, parfaitement réalisées attirent aussi l’attention des visiteurs. On peut ainsi y retrouver des maquettes de bateaux, ayant participé à un Vendée Globe : Ecover, Bonduelle, Kingfish (le 60 pieds d’Ellen Mac Arthur), Geodis, Crédit Immobilier.
Autre espace intéressant : celui réservé à l’accastillage. On peut ainsi constater l’évolution, au fil des ans, des winches (de grand voile et de génois), des mats (aluminium et carbone), des poulies

La Vendée et la mer
Le chapiteau suivant est résevé au Vendée Globe juniors. Sur 600 m2, on découvre l’histoire de la navigation maritime vendéenne : Nau l’Olonnois, l’armateur André Collinet mais aussi Louis-Charles du Chauffault et le vice-amiral Merveilleux du Vignaux. Des maquettes de bateaux et des explications sur les balises de signalisation permettent d’avoir une meilleure connaissance du monde maritime/

Mercredi 5 Novembre 2008 - 19:15
Guy-André Coquet

Lu 896 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017