Connectez-vous S'inscrire

Transat Jacques Vabre: La journée de tous les dangers

Pour les Class40’ qui vont entrer dans le Pot au Noir ce mercredi après-midi, la Transat Jacques Vabre risque fort de se jouer : si le leader se plante dans un calme, ses poursuivants vont pouvoir le contourner ! Et pour les monocoques Imoca et les Multi-50, les alizés de l’hémisphère Sud sont bien au rendez-vous puisque la queue de flotte va franchir l’équateur dans l’après-midi.



Pour les Class40’, ce mercredi va résonner au son du tonnerre et des éclairs d’un Pot au Noir qui semble un peu moins étendu que pour leurs prédécesseurs mais tout aussi actif. Aux dernières nouvelles, la Zone de Convergence Inter Tropicale se serait rétractée pour ne débuter que vers le 6° Nord et pour se terminer vers 3° Nord… Cela change donc sensiblement l’approche de cette zone délicate qui ne peut réellement être appréhendée que par les images satellites et par l’observation du ciel ! De fait, entrer dans le Pot au Noir en plein jour est un avantage non négligeable puisqu’il est encore possible (parfois !) de contourner un gros cumulonimbus qui déverse des tonnes de pluie et pompe toute brise pendant des heures !

Tous en ligne

Pour l’instant, le leader depuis Roscoff vise le 28°30 Ouest pour pénétrer dans la ZCIT et logiquement, ses poursuivants suivent la même trace : GDF SUEZ (Rogues-Delahaye) va faire office d’ouvreur de piste et Mare (Riechers-Brasseur) de confirmateur de voie pour le peloton qui le suit à une cinquantaine de milles ! En fait, dès que les poursuivants vont s’apercevoir qu’il y a un passage sur cette longitude, ils pourront se décaler légèrement plus dans l’Est pour sortir du Pot au Noir avec un meilleur angle pour aborder les alizés de Sud-Est qui soufflent dès le 3° Nord. Et si jamais le leader plonge dans une zone de calmes ou de nuages mauvais, il suffira de tirer la barre pour se déporter plus dans l’Ouest afin de contourner la bulle !

Ce mercredi matin, cela commençait à légèrement ralentir par devant mais ce n’est probablement pas avant le coucher du soleil que le piège météorologique va se refermer… Car la zone délicate n’aurait que 150 milles de large dans un couloir compris entre le 27°30 et le 29°30. Les derniers monocoques Imoca l’ont bien défini puisque Initiatives Cœur (de Lamotte-Damiens) navigue déjà dans les alizés de Sud-Est d’une quinzaine de nœuds sur le 30° Ouest alors que Team Plastique (Di Benedetto-Monaco) n’a pas franchement tirer son épingle du jeu en se positionnant plus à l’Ouest (31°30) : les Italiens risquent fort de perdre une place dans les heures qui viennent !

Le long des côtes

Plus en avant, les leaders Imoca ont dépassé Recife la nuit dernière et longent désormais les côtes brésiliennes à une cinquantaine de milles du rivage. Une route logique mais qui va demander de l’attention sur l’eau et de la veille au radar et visuelle pour ne pas risquer un abordage avec un pêcheur ou un petit caboteur. Cette zone jusqu’au cap Frio est en effet assez fréquentée avec en sus des plates-formes de forage qui ne sont pas toutes identifiées sur les cartes marines… Petit à petit, Macif (Gabart-Desjoyeaux) augmente son avance sur PRB (Riou-Le Cam) qui ne peut que patienter jusqu’à l’entrée de la baie de Rio de Janeiro pour espérer trouver une ouverture météo.

Il faut dire que le final (c’est à dire les 500 derniers milles) s’annonce un peu tordu : une dépression orageuse est en cours de formation au large d’Itajai dès ce midi (heure Brésil) ce qui devrait générer un flux d’Est à Nord-Est puissant pour les deux premiers Multi-50 dès le coucher de soleil (local). Cela va donc défiler vite pour FenêtréA Cardinal (Le Roux-Eliès) et Actual (Le Blévec-de Pavant) qui suit à une cinquantaine de milles, mais les cent derniers milles pourraient être extrêmement pénibles : des orages, des grains, des calmes, une mauvaise visibilité, de la pluie diluvienne…

Le Brésil se mérite ! Et donc pour les monocoques Imoca qui suivent avec près de deux jours de décalage sur les Multi-50, la situation météorologique dans la baie de Rio de Janeiro s’annonce encore plus incertaine pour la journée de vendredi puisque cette dépression en formation va créer un front orageux qui va devancer la flotte vers le cap Frio…Il y a donc de l’espoir pour les poursuivants de Macif puisqu’il y aurait même du louvoyage à négocier avant de pouvoir pointer l’étrave sur Itajai dans un flux de Sud qui pourrait être puissant dans la soirée de vendredi…

Mercredi 20 Novembre 2013 - 10:52
Vendeeinfo

Lu 98 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017