Connectez-vous S'inscrire

Solitaire du Figaro J-10: Morgan Lagravière en mode guerrier !



Solitaire du Figaro J-10: Morgan Lagravière en mode guerrier !
Voilà enfin le mois de juin ! Au large, règne déjà ce bel air de Solitaire… L’épreuve phare de la saison Figaro approche à grands pas. Un rendez-vous que Morgan Lagravière, 7ème du général et premier bizuth l’an passé, aborde dans la sérénité. A dix jours du départ, le skipper du team Vendée paraît bien affûté. Physiquement, techniquement et surtout mentalement, Morgan est prêt. Après une courte période de chantier, le Figaro Bénéteau 2 « Vendée » a quant à lui été remis à l’eau, lundi matin. Ni une ni deux, Morgan Lagravière a largué les amarres mardi, pour convoyer le bateau vers Paimpol, port d’accueil du grand départ de la 43ème édition de la Solitaire du Figaro, qu’il devrait rallier demain dans la journée. Avant de quitter les pontons de Saint-Gilles-Croix-de-Vie, l’élève du Pôle Vendée a livré ses dernières impressions. Objectifs, préparation, état d’esprit, il nous dit tout. Morceaux choisis.

« Donner le meilleur de moi-même »
« Le plateau est comme d’habitude très relevé. Jérémie Beyou n’est plus là, mais Yann Eliès revient. Pas sûr qu’on ait gagné au change ! Je pense qu’une dizaine de marins peuvent l’emporter », expose Morgan en préambule. Si le jeune homme ne précise pas s’il s’inclut dans cette dizaine de prétendants au titre, son exceptionnelle saison 2011 parle pour lui. Pour autant, lorsqu’on lui demande s’il craint d’être attendu au tournant cette année, la réponse fuse : « Je ne suis pas dans le comparatif avec la saison dernière. J’ai juste envie de donner le meilleur de moi-même, pour n’avoir aucun regret. » Mis dans des conditions optimales de réussite au sein du Pôle Vendée, il n’a rien laissé au hasard et cela s’est traduit sur l’eau : 5ème de la Solo Figaro Massif Marine, 2ème de la Solo Concarneau et 2ème de la Transmanche. Une belle régularité dont Morgan Lagravière se dit aujourd’hui « fier » et qui lui permet d’aborder la suite sereinement. « Ces épreuves de début de saison ont été de bons tests, face à de sérieux concurrents que je vais retrouver sur la Solitaire. Obtenir de tels résultats, c’est toujours bon pour la confiance ! »

Une préparation optimale
« Dès qu’on parle de préparation, je passe souvent pour le vilain petit canard, celui qui ne fait rien comme les autres », plaisante Morgan Lagravière, qui se dit plus « frais, reposé et expérimenté » que l’an passé. Une préparation certes « différente », comme il l’admet, mais qui, indéniablement, porte ses fruits depuis plus d’un an. Le Vendéen d’adoption livre une partie de la recette : « Nous avons été soumis à des conditions extrêmes cet hiver, notamment lors de notre convoyage vers le Portugal, où nous avons effectué un très bon stage. Nous sommes restés dix jours là-bas. Dix jours intenses ! Nous avons beaucoup navigué et échangé. La navigation, ça a d’ailleurs été notre priorité cette année. On a vraiment mis l’accent là-dessus, plus que sur la théorie et la météo par exemple. Pourquoi ? Parce que j’enregistre plus facilement les leçons sur l’eau, que je ressens mieux les choses en les vivant. » Etienne Saïz, son entraîneur au Pôle Vendée, a ainsi concocté un programme sur-mesure. « Avec le recul d’une saison complète en Figaro, je connais mieux mes besoins, poursuit Morgan Lagravière. J’ai l’impression d’avoir tout optimisé. » Il l’avoue, dans sa tête, « la Solitaire a déjà commencé »… Nul doute, « le p’tit » est prêt !

Le solitaire, la solitude… en mode guerrier !
« Si j’apprécie l’aspect humain à terre et dans le travail d’équipe, en mer, j’aime être seul, lance Morgan Lagravière. Une fois au large, je change d’état d’esprit. Je passe en mode guerrier et là je peux parfois être insupportable ! Donc heureusement que je suis tout seul ! Au moins, je ne peux m’en vouloir qu’à moi-même s’il y a des erreurs de faites. » Les solitaires qui se dresseront devant son étrave sont au moins prévenus : Morgan Lagravière est motivé comme jamais, prêt à lâcher les chevaux ! La vitesse justement, Morgan la définit comme son « point fort. J’ai le sentiment d’être capable d’aller vite tout le temps, quelles que soient les allures. Au largue serré sous petit spi, plus précisément, je pense aller plus vite que les autres. En tout cas, j’aime les allures où il faut tirer sur la machine, quand c’est physique ! » Le décor est planté… Rendez-vous à Paimpol, le 24 juin.




Les principales dates de La Solitaire du Figaro - Eric Bompard Cachemire

Samedi 16 juin : 14h30 : Départ du prologue de Lézardrieux > Arrivée en parade à Paimpol
Dimanche 24 juin : 13h00 : Départ de la 1ère étape Paimpol – Gijon (504 milles)
Mercredi 27 juin : Arrivée prévue de la 1ère étape à Gijon
Dimanche 1er juillet : 12h30 : Départ de la 2ème étape Gijon – Saint Gilles Croix de Vie (442 milles)
Mercredi 4 juillet : Arrivée prévue de la 2ème étape à St Gilles Croix de Vie
Dimanche 8 juillet : 13h00 : Départ de la 3ème étape Saint Gilles Croix de Vie – Cherbourg/Octeville (486 milles)
Mercredi 11 juillet : Arrivée prévue de la 3ème étape à Cherbourg
Dimanche 15 juillet :12h00 – 14h00 : Parade de clôture


Mercredi 20 Juin 2012 - 09:20
Vendeeinfo

Lu 341 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017