Connectez-vous S'inscrire

Sébastien Josse, Frédéric Rivet :Duo de choc pour le Pôle Vendée France sur la Solitaire du Figaro !



Sébastien Josse, Frédéric Rivet :Duo de choc pour le Pôle Vendée France sur la Solitaire du Figaro !
Un skipper parmi les plus titrés, multirécidiviste autour du monde dans les plus grandes épreuves : Sébastien Josse… Un vendéen, officier de marine, champion de Match Racing bien décidé à faire aussi bien en course au large : Frédéric Rivet… Tel est le duo de choc qui défendra les couleurs de la Vendée et de son nouveau centre d’entraînement sur la 41ème édition de la Solitaire du Figaro. A la barre de leurs Figaros « Vendée » (pour Sébastien Josse) et « Vendée 1 » (pour Frédéric Rivet), les deux hommes débarquent au Havre avec de réelles ambitions. Sportives, bien sûr, pour l’un comme pour l’autre, avec l’envie d’en découdre face à la fine fleur de la course au large et de placer son nom le plus haut possible au classement de ce mythe qu’est la Solitaire…. Mais également avec la volonté de porter haut les couleurs de la Vendée et du tout nouveau Pôle Vendée France dont ils sont les premiers ambassadeurs. Beaucoup de motivation donc et autant de motifs d’espoir de voir briller les couleurs rouge et blanche dans les semaines à venir entre Le Havre et Cherbourg…


Sébastien Josse : « J’ai le niveau pour être parmi les meilleurs… »

Il est de retour et il est motivé ! Sept ans après avoir quitté le circuit Figaro pour poursuivre sa brillante carrière en IMOCA avec un passage par la case VOR, Sébastien Josse a, depuis le début de l’année, repris le chemin de « l’école » Figaro. Fort de trois participations à des tours du monde (Vendée Globe 2004 et 2008 et Volvo Ocean Race 2006) et après un très bon début de saison (2ème de la Solo Quiberon, 4ème de la Solo Concarneau), c’est donc affublé d’une étiquette de favori qu’il se présentera le 27 juillet prochain au Havre sur la ligne de départ de la 41ème édition de la Solitaire du Figaro. Un statut que le skipper du Figaro « Vendée » assume sans pour autant se mettre de pression excessive avec l’humilité qui le caractérise : « Bien sûr, pour reprendre une expression chère à mon ami Mich’ Desj, « je ne suis pas là pour enfiler des perles », mais je veux avant tout faire de belles étapes, naviguer propre et prendre du plaisir ! Je sais que j’ai le niveau pour être parmi les meilleurs mais je connais aussi la qualité du plateau et la difficulté de l’épreuve. Et puis la Solitaire reste la Solitaire : on peut dresser une liste de 10 favoris et au final voir sortir vainqueur un petit jeune ou un vieux briscard qu’on n’attendait pas… »

Sébastien, dont l’objectif majeur reste clairement une participation au Vendée Globe 2012 sait qu’une bonne performance sur la Solitaire peut l’aider dans cette entreprise et sa motivation à bien y figurer n’en est que plus grande : « Le Pôle Vendée France, en m’offrant la possibilité d’être présent sur la Solitaire cette saison me donne une chance de briller sportivement. A moi maintenant de la saisir… »

Son regard sur l’édition 2010 de la Solitaire :
« Difficile, comme d’habitude ! On parle beaucoup de la première étape qu’on annonce très dure et sélective mais par expérience je sais que les montagnes accouchent parfois de souris… Je ne dis pas qu’elle ne provoquera pas d’écarts mais je dis qu’une étape à priori plus simple peut aussi faire très mal. Et puis sur une première étape, tout le monde est gonflé à bloc, en forme, attentif ce qui est beaucoup moins vrai une ou deux semaines plus tard. C’est pour ça que c’est toujours très dur de faire des pronostics sur une Solitaire et c’est pour ça que cette course est unique. Quoi qu’il arrive, cette année comme tous les ans, celui qui en sortira vainqueur sera un grand marin !

Frédéric Rivet : « Faire briller les couleurs rouge et blanche… »

Après une première expérience réussie sur la Solitaire 2007, en terminant quatrième bizuth, et une belle progression en 2008 où il rentrait dans le Top 15, Frédéric, faute de budget, n’avait malheureusement pas pu enchainer l’an dernier. Cette saison a donc pour lui la saveur d’un nouveau départ qui, comme un symbole, coïncide avec celui du Pôle Vendée France dont il défendra les couleurs. Une réelle fierté pour le skipper vendéen : « Je réside depuis 15 ans à l’Ile d’Yeu et ma famille est vendéenne. La Vendée, est une terre de marins, les gens ici vivent par et pour la mer. Alors quand ils parlent des hommes qui l’affrontent, c’est en connaisseur et avec respect. Et puis me concernant, il savent qu’en plus d’être sportif je suis également officier de marine et que j’interviens aussi bien sur des Ferrys entre France et Angleterre qu’au long cours. S’attirer l’affection de gens comme ça qui savent ce qu’est la mer, c’est une très grande fierté et une énorme motivation à bien faire ! »

Fier de défendre les couleurs de son département, le skipper « Vendée 1 » s’investit également totalement dans la mise en place du nouveau centre d’entraînement de Saint-Gilles-Croix-de-Vie qu’il a rejoint au printemps dernier : « Mon objectif pour la saison et sur cette Solitaire en particulier, est de faire du mieux possible, de tout donner pour progresser personnellement mais aussi pour aider le Pôle à se construire. C’est une saison de lancement où il faut bien faire et véhiculer une bonne image du projet et de la Vendée. Je serais bien prétentieux de dire que je vais gagner la Solitaire. Je pense en revanche que j’ai les moyens de suivre le rythme des meilleurs et pourquoi pas viser un podium d’étape... Je vais m’appliquer à bien naviguer pour progresser, comme je l’ai fait par le passé en Match Racing, pour arriver dans les années à venir au plus haut niveau et un jour gagner la Solitaire. »

Son regard sur l’édition 2010 de la Solitaire :
« Moi qui suis là pour apprendre et progresser, il va y avoir de quoi faire ! Ne serait ce que la première étape : c’est un « dossier énorme » ! Il y a des passages à niveau tout au long du parcours entre Le Havre et Gijón, donc plein de coups à jouer. Techniquement, stratégiquement, c’est donc hyper intéressant et enrichissant. C’est le genre d’étape qui peut creuser des écarts énormes. Il faudra tout de suite être dedans, être attentif, concentré et ne rien lâcher ! Pour le reste, j’aimerais bien faire un coup sur la deuxième étape : elle nous offre un passage à proximité de l’Ile d’Yeu et si je pouvais faire briller les couleurs rouge et blanche à cette occasion, ce ne serait pas pour me déplaire… »

Créé en septembre 2009 à l’initiative du Conseil Général de la Vendée et de la Fédération Française de Voile (FFV), le Pôle Vendée France est le troisième centre national de formation à la course au large pour skippers de haut niveau. Bâti autour d’une équipe de professionnels reconnus, il entend offrir aux marins une formation solide et complète. Il accueillera dans un premier temps les coureurs de la classe Figaro Bénéteau 2 français et pourquoi pas étrangers. Dans un deuxième temps le Pôle Vendée France souhaite se développer vers d’autres supports sportifs : Classe 40, Multi 50, M34 (futur support du Tour de France à la Voile)…

Pour Christian GOUT, son directeur : « Le Pôle Vendée France est un beau projet avec de vrais moyens mis au service d’ambitions réelles et légitimes. Un projet qui s’appuie sur toute l’expertise et les formidables ressources de la Vendée pour les mettre au service des skippers. Notre ambition, dans les années à venir, est d’offrir à nos hôtes une formation de haut niveau du point de vue sportif et technique bien sûr, mais également dans tout ce qui concerne l’encadrement humain d’un projet sportif voile. » Un projet à la genèse « express » qui, néanmoins, n’hésite pas à revendiquer ses ambitions, comme aime à le signaler Christian GOUT : « Comme souvent sur des projets « made in Vendée », les choses vont très vite : 2009 était la genèse, 2010 est la mise en place des deux projets sportifs « Vendée » et « Vendée 1 », 2011 sera le lancement à proprement parlé du centre ! On sent ici un vrai engouement et une vraie dynamique qui, j’en suis sûr, vont encore monter en puissance durant cette Solitaire du Figaro. J’ai une totale confiance en Sébastien et Frédéric et je sais qu’ils feront leur maximum pour porter haut les couleurs du Pôle et de la Vendée ! »

Partager


Vendredi 23 Juillet 2010 - 00:18
Vendeeinfo

Lu 701 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017