Connectez-vous S'inscrire

Route du Rhum: les premiers ennuis



Flotteur cassé pour Maître Jacques
Vers 23 h ce dimanche, le flotteur tribord de Maître Jacques s’est cassé. Il était alors en 4e position de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe, dans la catégorie des Multi 50. Loïc Féquet était en passe d’enrouler la pointe Bretagne, et naviguait à proximité des côtes. Il n’est pas en danger, il n’y a pas de risque de démâtage, mais le bateau n’est pas manœuvrant. Un remorqueur de la SNSM vient d’appareiller pour le tracter vers le port le plus proche, il devrait être sur zone vers 2h du matin.

Loïc Féquet, skipper du Multi 50 Maître Jacques : « Il y avait 25 – 28 nœuds et une mer formée, mais je n’étais pas à l’attaque, au contraire ! J’étais sous deux ris trinquette. Je n’ai rien heurté. Ça a cassé exactement au même endroit que l’an dernier*, mais cette fois, le flotteur est tout neuf… »

Le skipper Maître Jacques a sécurisé son bateau. Il n’est qu’à 7 milles (13 km) des côtes et dérive à deux nœuds environ vers le nord. Loïc est à l’intérieur de son bateau en attendant les secours.

Collision entre Sodebo Ultim’ et un cargo en Manche
A 23h30, dimanche 2 novembre, le Cross a informé la direction de course de La Route du Rhum – Destination Guadeloupe qu’une collision s’était produite entre Sodebo Ultim’ et un cargo et que Thomas Coville était sain et sauf. Le trimaran était presque sorti du rail et naviguait sous 3 ris et ORC, progressant à une vitesse de de 15/18 nœuds dans des grains actifs par 30 nœuds de vent de Sud-Ouest.

Dans le choc, le trimaran a perdu l’avant du flotteur tribord jusqu’au bras de liaison. La coque centrale semble avoir été aussi endommagée à l’avant. Sodebo Ultim’ se dirige vers le port de Roscoff, vent de travers, sous voilure réduite, appuyé sur le flotteur bâbord. Il avance actuellement à moins de 10 nœuds. En s’approchant de la cote bretonne, le vent va mollir et la mer s’assagir. Son équipe technique qui était en stand-by à Brest se rendra dans la nuit à Roscoff où le trimaran est attendu dans la matinée.

François Angoulvant hélitreuillé
Ce dimanche soir à 23h25, le Cross Corsen a reçu les signaux des deux balises de détresse du bateau Team Sabrosa SBR40 de François Angoulvant (Class40). La direction de course a alors essayé de contacter le bord par les différents moyens satellite sans succès. Simultanément, le Cross a fait décoller un hélicoptère NH90 SAR de l'escadrille de la 33F qui était en alerte et fait appareiller la vedette de Ploumanac'h (SNS 098) pour se rendre sur zone dans le nord de Perros Guirec.

A 00h40, le contact était établi entre l'hélicoptère et la coque retournée du bateau sur laquelle François s'était hissé. Peu de temps après, le skipper était héliporté, sain et sauf, puis acheminé vers Brest pour un contrôle médical.

Abandon de Marc Lepesqueux
Marc Lepesqueux a appelé la Direction de Course de la Route du Rhum-Destination Guadeloupe ce lundi 3 novembre à 00h03 pour l’informer que son bateau avait perdu sa quille.

Le skipper du Class40 « Sensation Class40 », en bon marin, a aussitôt pris les mesures conservatrices pour assurer la sécurité de son bateau : affalage des voiles et remplissage des ballasts. Après analyse, il décide de mettre le cap au Nord Est en direction de Guernesey, qu’il devrait atteindre dans la matinée.

Démâtage du Multi50 « Royan » d'Alain Delhumeau
A 10h15 ce lundi 3 novembre, la direction de course a reçu un appel du fils d’Alain Delhumeau, Johan, préparateur du bateau, annonçant le démâtage du Multi50 « Royan » dans l’Ouest de l’Ile d’Ouessant. La vigie du Stiff a le bateau en visuel et la direction de course est en liaison avec le CROSS CORSEN pour une éventuelle assistance.

Sérieuse avarie pour Initiatives-Cœur
Vers 10h ce lundi 03 novembre et suite à un choc, Initiatives-Cœur a endommagé son safran bâbord. Après avoir assuré le contournement du rail de cargos à Ouessant, Tanguy de Lamotte a fait un état des lieux dans une mer très grosse. Pas facile de voir l'étendue précise des dégâts mais le système de tenue du safran (casque) et son ancrage sur le bateau sont endommagés, ce qui confirme la nécessité d'une escale pour pouvoir réparer. Le lieu de l'escale est en cours de décision.

Tanguy était très déçu ce matin de devoir laisser s'envoler le reste de la flotte alors qu'il s’était bien installé à la cinquième place (catégorie IMOCA), à proximité des leaders, et espère pouvoir repartir au plus vite. A sa voix fatiguée, on devine l'engagement et la dureté de la nuit qu'il vient de vivre.













Lundi 3 Novembre 2014 - 09:31
Vendeeinfo

Lu 89 fois

Vendée Globe 2008-2009 | Tour de France à la voile 2009 | Solitaire du Figaro 2009 | Les Sables – Horta – Les Sables 2009 | La Transgascogne 2009 | La Solitaire du Chocolat 2009 | La Jacques Vabre 2009 | Vendée / Saint-Pétersbourg | La Coupe du monde de foot en Afrique du Sud | Les Sables - les Açores - les Sables 2010 | La Solitaire du Figaro 2010 | Le Tour de France 2011 | Le Tour de Vendée cycliste 2010 | Vendée Globe 2012 | Les Sables Horta Les Sables 2011 | Transgascogne 2011 | Triathlon Vendée | Football | Golf | La Solitaire du Figaro 2012 | Tennis | Rudby | Auto-Moto | Basket | Hand | Golf | Tour de France à la Voile 2012 | Voile | Vélo | Vendée-Globe 2016-2017