Connectez-vous S'inscrire

Olonne-sur-Mer se met au vert

Depuis maintenant deux ans, la Ville d’Olonne sur Mer a placé au cœur de chacune des ses actions le respect de l’environnement. Soucieuse d’améliorer dans tous les domaines de son action sa démarche en faveur du développement durable, la Ville d’Olonne sur Mer a opté pour un mode de désherbage plus respectueux de l’environnement en faisant appel au procédé « WAIPUNA ».



Le système Waipuna est une méthode respectueuse de l’environnement employant la chaleur pour détruire les mauvaises herbes. De l’eau, additionnée à une mousse d’origine naturelle et 100 % biodégradable, est chauffée à 95-96 ° C et appliquée sur les végétaux.Les cellules végétales sur lesquelles ce produit est appliqué sont détruites instantanément. La mousse appliquée se forme grâce à l’ajout dans l’eau d’éléments 100% naturel composés d’extraits naturels de maïs et de noix de coco. Elle se dissipe au bout de quelques minutes sans résidu toxique pour l’environnement et donc sans répercussion sur la faune ou la flore environnante.Son caractère entièrement naturel en fait un produit sans risque pour les agents applicateurs ou pour les passants qui pourraient être mis en contact avec ce produit.Aucune précaution spécifique n’est nécessaire pour l’applicateur. De même, nul besoin de périmètre de sécurité, contrairement à ce qui est nécessaire dans le cas d’utilisation de procédés chimiques.Par ailleurs, la mousse ne tâche pas, ne colle pas et ne glisse pas, caractères qui en font un désherbant idéal dans le cadre d’une utilisation en plein centre-ville.
La machine est de petite dimension (1250 x 1000 x 825 mm), ce qui permet un passage dans absolument toutes les rues du centre-ville.
La société Waipuna, en charge de l’application de ce désherbant, organisera 3 campagnes de 3 jours chacune, qui permettront de traiter l’ensemble du centre-ville.
La 1ère campagne de traitement se déroulera les 20, 21 avril et le 3 mai 2010.
Les 2e et 3e campagnes de traitement se feront respectivement fin juin puis fin septembre.
Concrètement, la société intervient à l’aide d’un camion 8-10 tonnes équipé d’une machine de désherbage Waipuna à deux chaudières (deux lances) avec une cuve de 3000 litres.
Le coût annuel de cette opération est de 7 534,80 € T.T.C.

Si les résultats sont convaincants sur la zone du centre-ville, ce système sera étendu à d’autres espaces.
Il convient de préciser aux riverains et à tous les Olonnais que les résultats de ce désherbage ne seront optimaux qu’au bout de 3 ans environ. Il est donc possible dans un premier temps que l’efficacité de ce procédé soit peu visible et que quelques mauvaises herbes subsistent.
Cette attente sera le prix, bien maigre, à payer pour notre engagement en faveur de l’environnement et pour laisser à nos enfants un environnement plus sain.

Depuis 2 ans, la Ville a mis en place un large panel d’actions prises en faveur du développement durable tels que :

- La signature du Plan Climat Energie Collectivité en partenariat avec le Sydev,
- La protection des espaces naturels prise en compte dans le projet de PLU,
- L’augmentation du nombre d’espaces verts et fleuris et leur gestion écologique (primé par le CAUE de Vendée),
- L’installation dans les bâtiments publics et la distribution de systèmes économiseurs d’eau,
- L’utilisation exclusive de papier recyclé ou issu de forêts durablement gérées,
- La mise en place de repas bio dans les cantines,
- La mise en place d’un Plan Pluriannuel d’Investissements pour l’aménagement de pistes cyclables afin de favoriser les déplacements doux et non polluants,
- La mise en place d’une brigade équestre pour améliorer la sécurité, dans le respect total de l’environnement et notamment de la forêt domaniale.


Mardi 20 Avril 2010
Vendeeinfo
Lu 929 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010