Connectez-vous S'inscrire

Notre Dame des Landes: Lettre ouverte à Monsieur le Préfet de Loire Atlantique



La presse régionale se fait l’écho, que vous seriez sur le point de signer les arrêtés préalables à la réalisations des travaux préparatoires à la construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes qui couvrirait par son emprise, l’un des principaux bassins laitiers du département de Loire Atlantique

Au regard de la qualité environnementale de ce site, de son positionnement dans une zone humide, du non respect de la loi sur l’eau et des surfaces impactées de 2000 hectares pour lesquelles s’applique en terme de compensation, un coefficient du double demandé par la loi sus nommée (soit 4000 ha), des terres agricoles remplacées par des surfaces artificialisées, cet acte concourra à chasser de leur lieu de vie, de leur territoire de travail et de production des dizaines de familles. Cela se traduirait dans les proches années, par la perte de 500 à 700 emplois dans l’agriculture et autres activités induites.

En signant de tels arrêtés, vous porteriez la lourde responsabilité d’avoir participé à l’aggravation des déséquilibres mortifères entre territoires. Vous hypothéqueriez gravement, dans sa mise en œuvre, la loi de programmation du Grenelle de l’Environnement.

En signant de tels arrêtés, vous éloigneriez des milliers de salariés de leur lieu de travail dans un flux sud/nord, vous priveriez les Vendéennes et Vendéens d’un aéroport dont l’accès est relativement aisé par sa situation mesurée en terme de temps/distance.

En signant de tels arrêtés, vous fragiliseriez « AIRBUS » qui a impérativement besoin, d’un aéroport à « la porte » de sa zone de production, sinon il faut conserver Nantes Atlantique à son seul usage, alors se poserait la question : à qui incomberait la charge du coût de sa gestion et de son entretien ? Par avance, Airbus a déjà dit non, à cette prise en charge, le gestionnaire Vinci n’y trouverait aucun intérêt financier, alors resteront les seules collectivités locales. Comment, pourriez-vous Monsieur le Préfet, venir encore alourdir les charges pesant sur ces dernières, dans cette période où l’Etat accélère son désengagement financier en leur défaveur. (se reporter au budget 2014)

Oui Monsieur le Préfet, il est encore temps, avant de commettre l’irréparable, de stopper cette fuite en avant, et de refermer ce dossier qui ne répond à aucun intérêt supérieur pour les populations des Pays de la Loire.

Pour le bien public, je le définirais comme un acte courageux.

Je souhaite comme des dizaines de milliers de mes concitoyens, que vous ne signiez pas les arrêtés préalables à la réalisations des travaux préparatoires à la construction d’un aéroport à Notre Dame des Landes.

Je me réserve le droit de répondre favorablement à toute initiative qui porterait collectivement, mon expression d’opposition à ce projet.

Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, en l’assurance de ma considération distinguée.

Bertrand Lavigne

La Corolle, 2 rue de la Poissonnerie

85100 LES SABLES D’OLONNE



destinataires : prefecture@loire-atlantique.gouv.fr

cyberaction@agirpourlenvironnement.org

Lundi 16 Décembre 2013
Vendeeinfo
Lu 277 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010