Connectez-vous S'inscrire

Le préfet de la Vendée a réuni ce mercredi le comité de gestion de l’eau, afin de faire un point sur les niveaux d’eau et les usages.



La pluviométrie, excédentaire entre avril et juillet, permet d’avoir un niveau actuel de remplissage des retenues d’eau pour l’alimentation en eau potable satisfaisant.
De même, les niveaux d’eau des nappes souterraines restent hauts et sont pour la plupart, supérieurs à la moyenne. Toutefois, l’absence de pluies significatives depuis deux mois a aggravé la situation de nombreux cours d'eau du département. C’est pourquoi, pour préserver les milieux aquatiques, le préfet de la Vendée a décidé de
maintenir l’interdiction de prélèvement dans les bassins Boulogne, Vie-Jaunay, Auzance- Vertonne et Lay non-réalimenté et d’imposer cette même contrainte dans les bassins suivants :
- Vendée amont
- Sèvre niortaise
ainsi que d'étendre au secteur du Marais breton, l’interdiction de prélèvement entre 8h et 20 h déjà en vigueur dans le bassin des Maines. Les manoeuvres d'ouvrage sur ces secteurs, ainsi que sur celui du Lay réalimenté, sont soumises à l'accord préalable du service police de l'eau. Par ailleurs, le préfet de la Vendée a décidé d’interdire tout remplissage ou remise à niveau des mares destinées à la chasse sur l'ensemble du département. Ces dispositions sont applicables à compter du samedi 22 septembre 2012 – 8 h.
Pour plus d’informations : Direction départementale des territoires et de la mer – unité coordination et communication – Tél. : 02 51 44 32 86

Vendredi 21 Septembre 2012
Vendeeinfo
Lu 320 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010