Connectez-vous S'inscrire

Le Sydev projette l'implantation de fermes solaires photovoltaïques sur d'anciennes déchetteries ou sur des casiers remblayés de déchetterie en service.

Fin septembre, le Syndicat départemental d'énergie et d'équipement de la Vendée (SyDEV) a annoncé la mise en service d'un nouveau parc éolien. Prochaine étape : le développement de centrales solaires sur des sites de déchetteries vendéennes.



En octobre sera mis en service un parc éolien créé et exploité par la Régie d'électricité de Vendée (REVe), à Mouzeuil-saint-Martin. Suivra celui de Saint-Martin, puis, en 2009, le parc de l'Ile d'Olonne.

Au total, 36 éoliennes auront été installées par la REVe, qui devront couvrir 80% de la consommation de l'éclairage public et des bâtiments communaux de Vendée.

Prochain grand projet du SyDEV : l'implantation de fermes solaires photovoltaïques sur d'anciennes déchetteries ou sur des casiers remblayés de déchetterie en service.

Le SyDEV entend ainsi produire de l'énergie, tout en valorisant des sites dédiés aux déchets sans soustraire de terrain à l'agriculture.

4 sites sont pressentis pour un total de 19 hectares de terrains et 9 hectares de panneaux solaires : Givrand, Avrillé, L'Ile d'Yeu et Talmont-Saint-Hilaire.
(src : SyDEV)

Mardi 24 Février 2009
Jean-Claude Raveneau
Lu 854 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010