Connectez-vous S'inscrire

Le Class40 Groupe Picoty 6e du Mondial Class40



Le Class40 Groupe Picoty 6e du Mondial Class40

Le Championnat du Monde 2010 des Class40 s’est conclu dimanche dernier à Gijon sur une très belle place de 2nd pour le team Groupe Picoty. Au classement génral, ils terminent 6e, à l’issue de 5 manches extrêmement disputées où le vendéen Jacques Fournier et le normand Jean-Edouard Criquioche n’ont cessé de progresser et de découvrir les finesses de réglage de leur tout nouveau prototype.

La 6e place du Team Groupe Picoty au « Mundial Class40 2010 » est tout à fait remarquable. Le bateau, à peine sorti de chantier, mené par un équipage qui n’avait jamais navigué ensemble, ne pouvait logiquement pas donner le meilleur tout de suite. Mais, au fil des courses, au fil des trois jours de régate de ce championnat, Jean-Edouard Criquioche et son équipage ont très sensiblement progressé dans la maîtrise du Pogo 40 S2.
« Nous avions des problèmes de vitesse au début et, au fur et à mesure, nous avons appris à régler le bateau. Ce qu’il faut retenir c’est que nous terminons ce championnat sur une très belle manche de second : ce fut un pur bonheur, le bateau glissait, on a bien navigué », note le skipper de Groupe Picoty.

Formation accélérée
Pour le team Groupe Picoty, le but de cette rencontre internationale avec les meilleurs bateaux et skippers du moment en Class40 était de s’étalonner et de commencer à découvrir le Pogo 40 S2 : objectif rempli à 100% : « En 3 jours, en naviguant avec des experts à bord, et en se confrontant avec les Class40 les plus performants du moment, on en a appris autant qu’en plusieurs mois seuls ! », se réjouit Jean-Edouard.

Accumuler des milles
Ce lundi, Jacques et Jean-Edouard ont déjà repris la mer. Ils sont en route pour la France où le Pogo 40 S2 Groupe Picoty va subir un petit chantier technique avant que Jean-Edouard ne s’élance sur sa qualification obligatoire de 1000 milles en solitaire pour la Route du Rhum-La Banque Postale. « La priorité est désormais de préparer la Route du Rhum. Le bateau doit être parfaitement adapté à la navigation en solitaire », précise Jacques Fournier.

Fin août, début septembre, le skipper Groupe Picoty reprendra la mer : pour sa qualification d’abord, pour l’entraînement ensuite : « j'aurais deux mois pour accumuler des milles sur le bateau, dans des conditions que j’espère musclées cet automne, afin de bien tester le matériel. Cela devrait me permettre de bien me préparer avant le grand départ le 31 octobre », confirme Jean-Edouard.


Mercredi 28 Juillet 2010 - 08:41
Jean-Claude Raveneau

Lu 693 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017