Connectez-vous S'inscrire

La tarification "exhorbitante" des cartes bancaires dénoncée par 'UFC Que Choisir'



La tarification "exhorbitante" des cartes bancaires dénoncée par 'UFC Que Choisir'
(Boursier.com) Premier moyen de paiement utilisé par les Français devant le chéquier, la carte bancaire a pourtant un coût non négligeable pour le consommateur (cotisation annuelle, frais sur incident de paiement et sur retrait déplacé...), montre une enquête de l'UFC Que Choisir, qui dénonce "les frais pratiqués en toute opacité".

L'association pointe du doigt le coût de la cotisation annuelle, qui s'élève en moyenne à 47,80 euros par client et à 36,30 euros pour une carte bancaire classique internationale à débit immédiat. Sur ces 36,30 euros, UFC Que Choisir estime que les banques réalisent une marge d'environ 15 euros.

"Rien que sur la Carte Bleue classique internationale, ce sont ainsi 430 millions d'euros qui, chaque année, sont facturés au consommateur sans aucune justification", souligne l'enquête. A elle seule, la cotisation annuelle représente un tiers des frais bancaires pour un montant de... 2,8 milliards d'euros.

Des frais qui sont d'autant plus élevés pour les clients en difficulté, enclins aux incidents de paiement : "D'après nos estimations, les 23% de clients qui ont des découverts non autorisés paient chaque année à leurs banques 2,7 milliards d'euros de frais d'incidents dus à la carte bancaire. La commission d'intervention rapporte à elle-seule 1,8 milliard d'euros", déplore encore l'association... A partir de ses propres calculs, l'UFC Que Choisir estime que le traitement des incidents ne coûterait en réalité que 459 millions d'euros aux banques dont 172 millions pour la commission d'intervention. Elles réaliseraient donc... 83% de marges !

L'association de consommateurs estime que les engagements pris par les établissements bancaires auprès de l'Etat en septembre dernier (diminution de 50% des frais de commissions d'intervention notamment) demeurent largement insuffisants et les sommes prélevables élevées. Elle rappelle par ailleurs qu'un arrêté de la Cour de cassation pris en 2008 a statué dans le sens d'une limitation très stricte de la commission d'intervention sans que les banques ne le suivent...

Pour mettre fin à ces dérives, l'UFC Que Choisir demande entre autres à Bercy de créer une carte bancaire modulable selon les besoins des clients, de mieux informer les consommateurs afin de prévenir les incidents et de supprimer la commission d'intervention.



Mercredi 25 Mai 2011
Vendeeinfo
Lu 664 fois

Actualités | L'actualité des banques | La vie des entreprises vendéennes | Les chiffres de l'économie | Emploi | Immobilier | Palmares | Bilans | Tendances | Carrières | Patrimoine | Salons | Investir | Enjeux | Agriculture