Connectez-vous S'inscrire

La Roche-sur-Yon : une Fête de la Science autour du transport et du développement durable

Implanté place Napoléon jusqu’à samedi soir, le village des Sciences accueille sous deux chapiteaux 18 stands. Pour fêter l’arrivée du TGV électrifié à la mi-décembre, le principal retenu pour cette édition 2 008 de la Fête de la science 2 008 est « le transport et le développement durable ».



Des bus qui consomment moins mais des aliments qui font 8 000 kms !

Avec l'arrivée prochaine du TGV à La Roche-sur-Yon, le principal thème de  l'édition 2 008 est
Avec l'arrivée prochaine du TGV à La Roche-sur-Yon, le principal thème de l'édition 2 008 est
+ Dans le stand des autobus de la STY, on apprend que 24 bus sont équipés de pots catalytiques. Réalisant 70 % des kilomètres annuels de la STY, ils ont permis de réduire de 60 % le niveau de pollution du parc. A savoir aussi : un bus équivaut à 40 voitures en trafic et espace gagné et produit 9 fois moins de gaz à effet de serre.

+ Le département « génie biologique » de l’IUT de La Roche-sur-Yon présente le développement des infrastructures, liées au réseau routier, et leurs impacts sur l’environnement.

+ Des batteries qui tombent pile : Polytech’Nantes (université de Nantes) permet de découvrir les systèmes de stockage et de conversion de l’énergie avec une maquette de voiture,

+ Le lycée Nature de La Roche-sur-Yon met en valeur des études, réalisées par les élèves de la filière « scientifiques ». On a ainsi la confirmation des kilomètres parcourus par certains aliments, avant qu’ils n’arrivent dans nos assiettes : 2 300 kms pour des cerises et de l’huile d’olive venant de Grèce, 7 000 kms pour du café et du poisson arrivant en Tanzanie, 8 000 kms pour du saumon, pêché au large du Chili.
Intéressante est aussi la présentation d’une étude sur les agro-carburants de deuxième génération : à partir du bois, des résidus végétaux et des algues.


Quel type de transport choisir ?

Ce jeune garçon effectue un parcours scientifique débutant sur le stand du lycée Saint-Louis.
Ce jeune garçon effectue un parcours scientifique débutant sur le stand du lycée Saint-Louis.
+ Présent sur plusieurs stands, le Conservatoire national des arts et métiers (CNAM) permet de faire le point sur :
_ « Transport et mobilité » : Des panneaux proposent d’explorer le fonctionnement de tous les types de transport (aérien, maritime et fluvial, train et transport intermodal, vélo…).
- « Déplacements urbains » : chaque individu doit réfléchir quotidiennement sur ses déplacements personnels avec ses conséquences (pollution de l’air, projection de polluants, effets sur la santé…).
- « L’énergie, moteur de la mobilité et des échanges » :un jeu sur la mobilité urbaine et une exposition sur les bioénergies donnent des éléments de réponse.

+ Sur le stand commun à la ville de La Roche-sur-Yon et à la Région des Pays de la Loire, des vidéos présentent l’avenir à long terme des trains régionaux « faibles consommateurs d’énergie et d’espace » ; elles présentent aussi le savoir-faire de Réseau Ferré de France lors de l’électrification de la ligne Nantes-Les Sables-d’Olonne.

+ Avec l’association Elise, on peut apprendre les gestes et les pratiques à mettre en place pour faire des économies d’énergie dans les transports.

+ Enfin, l’Institut automobile du Mans explique le fonctionnement d’un moteur à essence et s’interroge sur son avenir.

Entrée gratuite. Ouverture du village : vendredi 21, de 9 h 30 à 20 h. Samedi 22, de 9 h 30 à 18 h.
Une autre partie du village de la Science est consacrée aux économies d’énergie. (Lire notre prochain article).

Vendredi 21 Novembre 2008
Guy-André Coquet
Lu 732 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010