Connectez-vous S'inscrire

Intervention de la France en Syrie avant la session extraordinaire



Pour Véronique BESSE, député de la Vendée, « le Président de la République jette de l’huile sur le feu syrien alors qu’il ne maîtrise pas les conséquences d’une nouvelle guerre au Proche-Orient ».« En annonçant une possible intervention de la France en Syrie avant le débat parlementaire mercredi, il dévoile le peu de considération qu’il a envers les représentants de la Nation, y compris de sa propre majorité. Ne les autorisant d’ailleurs pas à procéder à un vote, comme l’ont fait les parlementaires britanniques. En réalité, François HOLLANDE élabore une stratégie personnelle pour détourner l’attention de son incapacité à redresser la France.Au moment même où, chez nos alliés, l’émotion cède le pas à la raison, cette déclaration belliqueuse du Chef de l’Etat isole encore un peu plus la France sur la scène européenne et internationale. »Si la France intervenait en Syrie avant mercredi, Véronique BESSE annonce qu’elle ne participera pas au simulacre de débat à l’Assemblée nationale.


Vendredi 30 Août 2013
Vendeeinfo
Lu 162 fois

Elections européennes en 2009 | Les régionales de 2010 | L'actualité politique régionale | L'actu politique vendéenne | Les cantonales de 2011 | L'actu politique nationale | Présidentielles de 2012 | Elections législatives juin 2012 | Elections municipales de 2014 | Elections européennes 2014 | Elections régionales des 6 et 13 décembre 2015 | Elections présidentielles de 2017