Connectez-vous S'inscrire

Inondations du côté de Talmont : retour à la normal confirmé



La bibliothèque sous les eaux  jeudi 13 février 2014
La bibliothèque sous les eaux jeudi 13 février 2014
Inondations du côté de Talmont : retour à la normal confirmé
Une réunion du plan communal de sauvegarde s’est tenue vendredi matin à 8 h 30. Le bilan de la nuit s’est traduit par une baisse significative du niveau des eaux d’environ 60 cm et le chenal du Payré a retrouvé son lit habituel. Le débit du barrage de Sorin est régulé et était de 4 m3 ce matin.
Les voies de circulation dans le centre-ville ont pu être rétablies et la situation est redevenue normale sur l’ensemble du territoire communal. Depuis ce matin, les secours passent dans chaque habitation et commerce des secteurs concernés pour recenser les dégâts et les besoins en pompage et en nettoyage.
Pour les heures à venir, des précipitations sont attendues en fin d’après-midi et dans la soirée mais de nouvelles inondations ne semblent pas à craindre. Le plan communal de sauvegarde a été levé mais les services de secours et de la mairie demeurent mobilisés.
Les sinistrés sont invités à se faire connaître en mairie. Une demande de reconnaissance d’état de catastrophes naturelles est en préparation.
Pour tous renseignements complémentaires, merci de contacter la mairie de Talmont-Saint-Hilaire : 02 51 90 60 42

Vendredi 14 Février 2014
Vendeeinfo
Lu 367 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010