Connectez-vous S'inscrire

Dominique SOUCHET demande au Ministre de l’agriculture de lancer sans tarder un plan national pour enrayer la prolifération du frelon asiatique



Dominique SOUCHET demande au Ministre de l’agriculture de lancer sans tarder un plan national pour enrayer la prolifération du frelon asiatique
Devant la menace que fait peser le développement prévu, au cours des prochains mois, du frelon asiatique, qui n’a pas de prédateur naturel en Europe, Dominique SOUCHET a demandé au Ministre de l’agriculture de lancer sans tarder un plan national visant à enrayer la prolifération de cet insecte invasif.

Malgré la demande pressante des députés, exprimée dans une proposition de loi déposée dès décembre 2011 par Dominique SOUCHET, député de la Vendée et Philippe FOLLIOT, député du Tarn, Bruno LE MAIRE se refuse jusqu’ici à classer le frelon asiatique comme espèce nuisible.

Dominique SOUCHET souligne dans sa lettre au Ministre que le frelon asiatique constitue pourtant une triple menace : pour la santé humaine, l’apiculture et l’arboriculture. A ce titre, il doit être rapidement classé « espèce nuisible ».

Dominique SOUCHET propose que le plan national de lutte contre le frelon asiatique soit organisé à partir d’ententes interdépartementales accompagnées par l’Etat et l’Union Européenne, afin de croiser des financements locaux, nationaux et européens. La lutte contre ce fléau ne peut être laissée à la seule charge des particuliers et des communes.

Jeudi 5 Avril 2012
Vendeeinfo
Lu 418 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010