Connectez-vous S'inscrire

Combativité quand tu les tiens !



Combativité quand tu les tiens !
A mi-chemin entre les Açores et les Antilles, Jacques et Jean-Christophe on retrouvé depuis quelques heures des conditions de navigation un peu plus sereines. La vie et la course reprennent leur cours... mais la combativité du Team groupe Picoty, elle, n'a jamais cessé de vibrer !
L'objectif majeur de Jacques et Jean-Christophe reste la vitesse, la vitesse et encore la vitesse, avec un œil attentif sur l'évolution des phénomènes météo qui se profilent à l'horizon et un possible ralentissement du peloton dans les jours à venir : de quoi grappiller quelques milles ?
A 2800 milles du but, soit environ deux semaines de course, le Team groupe Picoty reste parfaitement concentré su l'optimisation des réglages de leur Class40 et sur la meilleure des trajectoires à prendre. Peu importe le classement, pourvu qu'il y ait la compétition.
Après leur double arrêt technique, leur superbe remontée au large des Açores et le gros coup de vent essuyé hier, les deux complices gardent le sourire et l'énergie nécessaire pour nous montrer que, quoiqu'il arrive c'est de l'avant qu'il faut aller !
Message du jour :
« Depuis ce matin 23 mars les conditions de navigation se sont améliorées, la mer s'est assagie : nous avons pu remettre de la toile et, surtout, moins craindre pour le bateau. On peut à présent en tirer le maximum de son potentiel.
Un peu de soleil est revenu et les conditions de vie aussi bien intérieures qu'extérieures sont plus agréables.
Concentration maxi sur notre tableau de marche, même si l'accès à la météo est plus compliqué à présent (suite à des problèmes d'électronique de bord, ndlr).
Nos objectifs, inavouables bien sûr, sont fixés et on s'y accroche. C'est une bonne façon de se mobiliser malgré notre retard.
Côté vie à bord, il va y avoir besoin d'un bon ménage, nettoyage et séchage. La chambre est un peu en désordre et nous avons une revue de casernement ce soir !
Après ces 12 jours de mer, nous nous sommes bien approprié notre environnement et finalement on ne vous envie pas obligatoirement. La mer est devenue notre protectrice contre un ensemble de contraintes que l'on a inexorablement à terre.
On attend à présent des températures plus clémentes et le beau temps pour nous dépouiller de ces fringues qui pourraient incommoder des terriens. Une petite douche à l'eau de mer serait bienvenue ! »

Dimanche 25 Mars 2012 - 14:51
Vendeeinfo

Lu 272 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017