Connectez-vous S'inscrire

2000 arbres plantés sur la commune de Talmont

La fédération de chasse de Vendée particpe avec les propriétaires à replanter les parcelles de forêt abimées par le gibier.



2000 arbres plantés sur la commune de Talmont
"On plante pour le gibier mais aussi pour les générations futurses" a expliqué Raoul Mestre à l'origine du projet .Plus de 2000 arbres ont ainsi été planté samedi à la Grande Garcillière sur la commune de Talmont Saint Hlaire. En 2007 c'est plus de 20 000 plants de 60 centimètres de haut sur 10 hectares qui pris place sudans le m^me secteur « Il s’agit de créer un espace de vie supplémentaire pour la faune et la flore » explique Raoul Mestre « .Le département de la Vendée est peu boisé : 34 918 hectares (1) soit 5.2 % du territoire vendéen alors que la France métropolitaine est à 28 % » Le Chêne ,le Chataigner le Noyer et le charme composent l’essentiel des essences plantées . En France métropolitaine, les forêts sont pour la plupart de statut privé. Elles sont d’une grande diversité tant du point de vue de leur structure que de leur composition spécifique. Les feuillus sont dominants et principalement les chênes rouvre, pédonculé et pubescent qui représentent 28 % du volume sur pied total. La forêt française produit 103 millions de m3 de bois par an.


(1) Inventaire forestier national de 1994

Lundi 9 Mars 2009
Jean-Claude Raveneau
Lu 596 fois

Economie | Politique | Sports | Loisirs | Sciences | Patrimoine | Culture | Médias | Enseignement | Environnement | Vie pratique | Emploi | International | Solidarité | Partenaires | Santé | Impôts | Justice | Voyage | Humeur | Société | Elections régionales | Présidentielles 2017



La justice vient d'autoriser les expulsions ce lundi 25 janvier à 14h30.

"L'évacuation peut commencer pour les exploitations agricoles" et pour les familles non concernées par le délai, a indiqué Pierre Gramaize, le juge de l'expropriation.

Le tribunal de grande instance de Nantes a décidé, lundi 25 janvier, de valider les expulsions des habitants et opposants historiques au projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes (Loire-Atlantique). Un délai de deux mois a été prononcé pour huit des onze familles concernées par les expulsions, tandis que les exploitations agricoles et les trois autres familles sont expulsables immédiatement.
http://reporterre.net/Notre-Dame-des-Landes-le-tribunal-ordonne-l-expulsion-la-mobilisation-se

Vendeeinfo
25/01/2016

Les énergies renouvelables

Galerie
SOLO/DUO FIGARO LES SABLES 2010